Agirc-Arrco : la désindexation va prendre fin

Agirc-Arrco : la désindexation va prendre fin©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 10 mai 2019 à 16h09

A partir de cette année, les prestations complémentaires seront revalorisées sur la base de l'inflation et non plus avec une décote de un point.

En matière de retraite, la désindexation ne semble plus à la mode. Alors que le président de la République a annoncé le mois dernier une réindexation des retraites de base (en deux temps), les pensions complémentaires vont suivre la même trajectoire.

Selon l'accord 2019-2022 qui devait être voté ce vendredi par les partenaires sociaux, les prestations Agirc-Arrco seront revalorisées sur la base de l'inflation. Pour mémoire, l'ancien accord (conclu en 2015) prévoyait une revalorisation à l'inflation moins un point. Ainsi le 1er novembre dernier (date annuelle de revalorisation), les pensions Agirc-Arrco n'ont été augmentées que de 0,6%, l'inflation hors tabac pour 2018 étant alors attendue à 1,6%.

Le bonus/malus aménagé

L'autre point important des négociations concernait le système de malus. Suite à l'accord de 2015, un mécanisme de bonus/malus est en effet entré en vigueur en janvier dernier. Concrètement, une personne partant à 62 ans subit désormais une décote de 10% pendant 3 ans sur sa pension complémentaire. Pour ne pas subir cette décote, il faut repousser son départ à la retraite de 4 trimestres. Et à partir de 8 trimestres, un bonus est même accordé.

Ce mécanisme destiné à redresser les comptes constituait un point de friction entre Medef et syndicats. Le système sera maintenu à l'avenir mais selon L'Opinion, un accord a été trouvé afin d'étendre les exclusions.

Outre les cas d'exclusion déjà acquis (notamment les assurés handicapés et les retraités exonérés de CSG), le nouvel accord laissera également hors du champ du malus les assurés qui ne sont pas en capacité de continuer leur activité après 62 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.