CSG : quel impact réel sur votre retraite en 2018 ?

CSG : quel impact réel sur votre retraite en 2018 ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 28 décembre 2017 à 16h25

Vous êtes retraité et vous vous demandez ce que va vous coûter la hausse de CSG en 2018 ? Pour vous aider à y voir clair, L'Argent & Vous a établi quelques simulations.

Etes-vous concerné ?

Afin de ménager les petites retraites, le dispositif adopté ne soumettra au surplus de CSG que les retraités qui paient la CSG à taux plein (6,6%). Les retraités qui paient la CSG au taux réduit (3,8%) ou qui sont exonérés ne seront pas concernés par la hausse de CSG.

Concrètement, il faudra regarder le revenu fiscal de référence (RFR) de 2016, c'est-à-dire le revenu pris en compte dans le dernier avis d'imposition reçu.

Un retraité célibataire ayant eu moins de 14.375 euros de RFR en 2016 ne paiera pas de surplus de CSG en 2018. Pour un couple de retraités, la limite à ne pas dépasser est de 22.051 euros.

Une ponction supplémentaire à prévoir

Si votre RFR 2016 a dépassé ces niveaux, vous devrez payer un complément de CSG en 2018. Le taux passera de 6,6% à 8,3% (+1,7 point).

Sachant que le taux réduit s'applique aux pensions imposables inférieure à 1.197 euros par mois (soit environ 1.260 euros bruts), nous avons établi des simulations pour les retraites supérieures à 1.300 euros bruts.

La perte de pouvoir d'achat correspondra alors à 1,7% de la pension brute. Comme le montre notre tableau, cette ponction supplémentaire sera par exemple de 22,10 euros pour une retraite brute de 1.300 euros et de 42,50 euros pour une pension de 2.500 euros bruts.

L'impact de la réforme à venir en fonction des retraites brutesL'Argent & Vous1.300 €1.500 €1.750 €2.000 €2.250 €2.500 €Surplus de CSG (1,7 point)22,10 €25,50 €29,75 €34 €38,25 €42,50 €
Un petit effet fiscal

Pour compléter l'analyse, rappelons également que ce surplus de CSG sera déductible fiscalement. Ainsi, les retraités concernés paieront plus de CSG mais un peu moins d'impôt.

Nous avons ici simulé l'impact pour une personne seule dont la retraite constitue l'unique revenu.

Pour les petites pensions (jusqu'à 1.550 euros bruts par mois environ), la déductibilité n'aura aucun effet, les retraités de cette catégorie n'étant pas imposés.

Au-delà, la déductibilité permettra aux retraités d'absorber une partie du surcoût engendré par la CSG. Pour une retraite brute de 2.000 euros, la déductibilité aboutira à une économie d'impôt de 121 euros, soit l'équivalent de 10,08 euros par mois. Ainsi, le coût réel de la réforme ne sera pas de 34 euros mais de 23,92 euros en tenant compte de l'impact fiscal.

Grâce à l'effet de la déductibilité, il est d'ailleurs à noter que la réforme coûtera in fine moins cher aux retraités gagnant 2.000 euros par mois qu'à ceux dont la pension se limite à 1.500 euros.

L'impact de la réforme à venir avec la déductibilité fiscaleL'Argent & Vous1.300 €1.500 €1.750 €2.000 €2.250 €2.500 €Surplus de CSG (1,7 point)22,10 €25,50 €29,75 €34 €38,25 €42,50 €Economie fiscale avec la déductibilité (par mois)0 €0 €-5,25 €-10,08 €-4,83 €-5,42 €Coût net22,10 €25,50 €24,50 €23,92 €33,42 €37,08 €
Précisions

L'impact fiscal sera moins marqué pour des retraites plus importantes. Ceci tient au fait que toute réduction du revenu imposable dans le bas de la grille donne droit à des allègements supplémentaires (décote, réduction forfaitaire). Or, ces dispositifs n'ont plus d'effet à partir d'un certain niveau de revenus. Par ailleurs, les simulations données ci-dessus ne sont qu'indicatives. L'impact fiscal et le coût net de la réforme pourront bien évidemment varier en fonction de la situation du retraité (composition du foyer, revenus annexes...).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU