La dette des ménages pourrait bientôt représenter une année de revenu disponible

La dette des ménages pourrait bientôt représenter une année de revenu disponible©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 août 2019 à 15h28

Le poids de la dette des ménages n'a cessé d'augmenter ces dernières années. En dix ans, il est passé de 76% à plus de 95% du revenu disponible.

Jusqu'où les Français s'endetteront-ils ? La question peut être posée au vu des tendances affichées ces dernières années. Alors que les ménages des pays voisins ont réduit ou ont au minimum contenu le poids de leur endettement, les Français sont de leur côté sur une pente ascendante quasi continue depuis le début des années 2000.

Une croissance spectaculaire

Il y a un peu moins de vingt ans, l'encours de dettes des ménages était de 470 milliards d'euros selon la Banque de France. Depuis, de nombreux seuils ont été franchis : 500 milliards d'euros en 2001, 1.000 milliards d'euros courant 2009. Au dernier pointage (premier trimestre 2019), le stock de dettes des ménages français atteignait 1.421 milliards d'euros.

Des revenus qui peinent à suivre

Sans surprise, les revenus n'ont pas suivi le même rythme. Tandis que l'encours d'endettement a enflé de 47% en dix ans, le revenu disponible brut des ménages a du se contenter d'une progression de 17%.

Un poids de plus en plus lourd

Avec une dette ayant progressé plus vite que les revenus, le poids de l'endettement s'est logiquement accru. L'époque où la dette représentait un peu plus de 50% du revenu disponible des ménages est loin (début des années 2000). Le rapport était déjà de 76% il y a dix ans et désormais c'est la barre des 100% qui approche à grands pas. Au printemps dernier, la dette des ménages équivalait à 95,5% de leur revenu disponible.

On ne peut donc exclure que la dette pèse désormais plus lourd que les revenus, surtout au regard de la progression récente de cet indicateur (+0,5 point par trimestre). A ce rythme, la bascule pourrait s'opérer dans les deux ans qui viennent.

Le poids de l'immobilier

Il est évidemment difficile de ne pas rapprocher ces chiffres des prix de l'immobilier. Conjugué à la baisse des taux, le renchérissement de la pierre depuis vingt ans a amené de nombreux ménages à accroître leur recours à l'endettement. Ces dernières années, les statistiques de surendettement ont d'ailleurs mis en évidence un nombre croissant de dossiers comportant des dettes immobilières.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.