La nouvelle attestation de déplacement est disponible, le confinement pourrait durer jusqu'à début mai

La nouvelle attestation de déplacement est disponible, le confinement pourrait durer jusqu'à début mai©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 25 mars 2020 à 10h46

Le Conseil scientifique a estimé que le confinement durera vraisemblablement au moins six semaines à compter de sa mise en place le 16 mars dernier...

Le Premier ministre, Edouard Philippe, avait prévenu lundi qu'il faut s'attendre encore à « quelques semaines de confinement ». Ce pourrait bien être au minimum 6 semaines au total, soit au moins jusqu'à la fin avril, voire début mai. C'est en tout cas l'avis du Conseil scientifique, chargé de conseiller le gouvernement, qui a estimé que le confinement durera vraisemblablement au moins six semaines à compter de sa mise en place le 16 mars dernier.

Stratégie de sortie du confinement

Le Conseil scientifique a rappelé que 3 semaines après le démarrage du confinement sont nécessaires pour obtenir une première estimation de son impact. Cela s'explique par le délai de deux à trois semaines entre l'infection d'une personne et son admission éventuelle en réanimation dans les cas les plus graves. Et avant d'envisager une sortie du confinement, le gouvernement devra notamment s'assurer que la saturation des services hospitaliers, et des services de réanimation en particulier, est jugulée. Le gouvernement devra en outre s'assurer que les éléments d'une stratégie post-confinement sont opérationnels. Le Conseil scientifique doit émettre prochainement un avis sur cette stratégie de sortie du confinement.

Nouvelle attestation

En attendant, les Français doivent s'habituer aux nouvelles règles plus strictes concernant les déplacements autorisés. Vous pouvez d'ailleurs télécharger la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire qu'il faut remplir avant toute sortie. Celle-ci comprend désormais l'horaire de sortie à renseigner.

La nouvelle attestation de déplacement dérogatoire se télécharge ici.

Sanctions renforcées

Les infractions à ces règles sont sanctionnées d'une amende de 135 euros avec une possible majoration à 375 euros et même jusqu'à 1.500 euros en cas de récidive.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.