La proposition des sénateurs de distribuer des bons d'achat ou chèques loisirs n'a pas été retenue

La proposition des sénateurs de distribuer des bons d'achat ou chèques loisirs n'a pas été retenue©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 22 juillet 2020 à 15h09

Sénateurs et députés sont parvenus mardi à un accord sur le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020.

Le Sénat (à majorité de droite) avait adopté dimanche dernier le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020 en votant plusieurs amendements relatifs à la relance de la consommation. Contre l'avis du gouvernement, les sénateurs ont notamment proposé un dispositif ciblé et ponctuel de bons d'achat ou chèques loisirs pour soutenir très rapidement la consommation des ménages modestes.

400 € en moyenne

Le but était de verser un montant moyen de 400 euros à six millions de ménages modestes. Les bons d'achat auraient été utilisables dans les secteurs particulièrement touchés par les effets du confinement : activités culturelles et touristiques, y compris pour des prestations hôtelières et de restauration. La valeur faciale de ces bons ou chèques loisirs aurait été modulée en fonction des revenus et de la composition des foyers. Ils auraient été envoyés par l'Agence de services et de paiement directement aux ménages bénéficiaires et utilisables pas plus tard qu'après la fin d'année 2020. Le coût de cette mesure représentait 2,4 milliards d'euros.

Commission mixte paritaire

Sénateurs et députés sont parvenus mardi à un accord sur ce troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020 en commission mixte paritaire. Comme on pouvait s'y attendre, le texte final n'a cependant pas retenu cette proposition destinée à soutenir la consommation des ménages modestes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.