"Le conseiller personnel reste le pivot de la relation bancaire"

"Le conseiller personnel reste le pivot de la relation bancaire"©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 25 avril 2018 à 09h06

Les banques traditionnelles se sont digitalisées et elles offrent à leur clients un double service de banque à distance et de banque de proximité. Les clients, devenus plus autonomes et incités à faire de nombreuses opérations par eux même, sollicitent moins leur conseiller personnel en agence et ils privilégient le mail ou le téléphone.

Un sondage réalisé auprès de 1.800 utilisateurs du service de Panorabanques, montre que les clients sont plutôt satisfaits de leur conseiller bancaire puisqu'il est jugé accueillant (79%), compétent (66%) et digne de confiance (62%).

Le chargé de compte n'est cependant pas exempt de toute critique puisque les sondés considèrent qu'il change trop souvent (27% des clients ne connaissent pas leur charge de compte et 15% ne le connaissent que depuis 6 mois), qu'il cherche parfois à vendre des produits ou des services dont ils n'ont pas besoin ou qu'il peut manquer de transparence.

Si beaucoup de clients restent fidèles aux banques traditionnelles et ne font pas le saut vers la gratuité des banques en ligne c'est qu'ils sont prêts à payer pour disposer des services d'un conseiller personnel compétent.

En effet, les clients recherchent avant tout des compétences et 74% d'entre eux se disent prêts à changer de banque s'ils estiment que leur conseiller n'est pas compétent.

Alors que 29% des clients se disent prêts à utiliser des robo-advisors pour gérer leur épargne, les conseillers doivent disposer d'outils performants et être formés pour pouvoir répondre efficacement aux questions de leurs clients.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU