Paris a perdu 20% de sa population durant le confinement

Paris a perdu 20% de sa population durant le confinement©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 10 août 2020 à 09h30

La moitié de cette baisse de population est le fait de non-résidents de la capitale qui ont pu retourner chez eux, l'autre moitié provenant de Parisiens quittant leur ville, selon l'Insee.

On en sait davantage sur les mouvements des Français durant les phases de confinement puis de déconfinement. L'Insee, qui s'est penchée sur la question, publie ses observations, d'après des estimations construites à partir de comptages issus de la téléphonie mobile. Ainsi, pas moins de 1,4 million de résidents de France métropolitaine ont rejoint leur département de résidence lors de la mise en place du confinement, le 17 mars 2020.

450 000 personnes en moins à Paris

Quid de la capitale ? « Lors du confinement, en plus du départ des visiteurs étrangers et des DOM, Paris a vu sa population présente diminuer de 450 000 personnes (soit - 20 %). La moitié de cette baisse de population est le fait de non-résidents de la capitale qui ont pu retourner chez eux, l'autre moitié provenant de Parisiens quittant leur ville », indique l'Insee. Outre Paris et la petite couronne, quatre départements abritant une métropole régionale ont hébergé moins de personnes à la mise en place du confinement qu'habituellement : le Nord, le Rhône, l'Isère et la Haute-Garonne.

Lors de la première phase de déconfinement pendant laquelle les déplacements étaient limités à 100 kilomètres - entre le 11 mai et le 2 juin -, la répartition de la population sur le territoire est « restée proche de celle observée pendant le confinement ». Toutefois, le déconfinement s'est traduit par un retour partiel de population en dehors de son lieu de résidence. « Ainsi, par rapport à la période avant confinement, le surcroît de résidents de France métropolitaine dans leur département de résidence n'est plus que de 646 000 personnes, contre 1,4 million de personnes pendant le confinement ».

Retour progressif

Dès le début du déconfinement, les départs au vert se sont faits sentir dans plusieurs départements : l'Ardèche, l'Eure, l'Eure-et-Loir, la Haute-Loire, le Lot, la Nièvre, l'Orne et l'Yonne, ont accuilli 5 % de métropolitains en plus. Excepté Paris, les départements où le surcroît de population entre le confinement et le déconfinement est le plus marqué sont d'ailleurs situés sur les littoraux (Vendée, Morbihan, Charente-Maritime, Var).

Au cours des trois premières semaines de déconfinement, la population est revenue partiellement à Paris, qui a gagné 56 000 personnes par rapport au confinement. « Il s'agit principalement de résidents d'autres départements qui reviennent à Paris en lien potentiellement avec la reprise de l'activité économique, et plus marginalement de résidents de Paris (seulement + 4 000 Parisiens) », selon l'Insee.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.