"Qui peut partir à la retraite en 2018 ?"

"Qui peut partir à la retraite en 2018 ?"©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 janvier 2018 à 09h20

Bonne nouvelle pour ceux qui sont nés en 1956. Ils auront 62 ans cette année en 2018 et pourront donc faire valoir leurs droits à la retraite. Attention cependant : ce n'est pas parce qu'on a le droit de partir à la retraite que l'on a nécessairement validé tous ses trimestres pour pouvoir partir sans décote.

En effet, ceux qui sont nés en 1956 doivent valider 166 trimestres. Rappelons que ces trimestres validés comprennent les trimestres cotisés, les trimestres enfants pour les mères (8 trimestres par enfant) et les périodes dites assimilées (parmi lesquelles figurent les trimestres Pôle emploi, Maladie, Service Militaire...)

Les personnes qui auront validé 166 trimestres pourront donc partir sans décote. Celles qui en auront validé moins, auront le droit de partir en retraite mais subiront une minoration qui sera appliquée sur toutes les pensions de retraite à percevoir. Cette minoration s'élève à 1,25 % par trimestre manquant pour le régime général.  Chacun des autres régimes (par exemple Agirc Arrco) applique lui aussi une décote.  Dans ce cas, il faut donc faire un choix : soit différer son départ à la retraite pour cotiser un peu plus longtemps et atteindre le fameux âge du taux plein, soit faire valoir ses droits à retraite avec une minoration.

Si vous êtes né(e) en 1957 ou 1958, tout n'est pas perdu !  Vous êtes peut-être éligible à un départ anticipé. Ainsi, si vous avez déjà validé vos 166 trimestres et si vous avez aussi validé 5 trimestres (ou 4 si vous êtes né au mois d'octobre, novembre ou décembre) avant la fin de l'année civile de vos 20 ans, vous pouvez être éligible à un départ anticipé pour carrières longues qui permet de faire valoir ses droits à partir de 60 ans. Sachez qu'environ 25 % des salariés sont éligibles à un tel dispositif.

Le dispositif de la retraite pour pénibilité permet également de faire valoir ses droits à retraite à partir de 60 ans. Il s'applique à ceux qui peuvent justifier d'une incapacité permanente résultant d'une maladie professionnelle ou d'un accident du travail.

Enfin, si vous êtes fonctionnaire de catégorie active sachez que vous pouvez faire valoir vos droits à la retraite dès 57 ans.

N'oubliez donc pas d'optimiser votre situation retraite !

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
35 commentaires - "Qui peut partir à la retraite en 2018 ?"
  • avatar
    chips88 -

    mdr ! ils oublient de dire qu'avec le decret de 2014 si vous avez été en maladie /maladie professionnelle/ accident du travail ou au chomage vous cotisez mais les trimestres ne sont pas pris en compte d'ou decote de votre retraite si vous avez la chance de ne pas être malade (ce qui est souvent le cas a notre age) c'est boni ! pour ma part et comme exemple infarctus en 12/2014 un an en ALD (arrêt longue maladie) dérriére ma retraite a 60 ans en 2017 c'est dans le baigneur ! (4 trimestres de perdus mais cotisés) retraite de 1326€ descendu a 1050€ brut le socialisme a fait fort ! en attendant ma retraite je me retrouve au RSA .et dire que l'on a des politiques qui se donne des retraites en or tout ça me dégoute ! de + avec la caisse de retraite impossible de discuter ... c'est prends et ferme ta ......!

  • avatar
    Merlin69 -

    Article intéressant mais un peu simpliste
    il faut mettre les liens vers les organismes de retraites qui peuvent intéresser les internautes !
    De plus c'est un scandale alors que la démographie et son évolution sont connus depuis 30 ans qu'aucun gouvernement n'est uniformiser le système des retraites en un seul basé sur la pénibilité et les cotisations justes des entreprises sans moult dérogations et non cotisations...
    une réforme sur 20 ans menée en douceur et avec équité permettrait de régler le problème des régimes spéciaux déficitaires
    De plus pour mémoire, les assertions de l'institut Montaigne sont honteusement bidonnées et les déficits annoncés pour l'agirc arrco en 2018 sont fausses simplement pour "justifier" en recul de l'age de la retraite est un accroissement du nombre de trimestres pour la retraite
    Mais on est habitué par les articles trés trés orientés de cet "institut" souvent trés trés contestables !

  • avatar
    Merlin69 -

    Article intéressant mais un peu simpliste
    il faut mettre les liens vers les organismes de retraites qui peuvent intéresser les internautes !
    De plus c'est un scandale alors que la démographie et son évolution sont connus depuis 30 ans qu'aucun gouvernement n'est uniformiser le système des retraites en un seul basé sur la pénibilité et les cotisations justes des entreprises sans moult dérogations et non cotisations...
    une réforme sur 20 ans menée en douceur et avec équité permettrait de régler le problème des régimes spéciaux déficitaires
    De plus pour mémoire, les assertions de l'institut Montaigne sont honteusement bidonnées et les déficits annoncés pour l'agirc arrco en 2018 sont fausses simplement pour "justifier" en recul de l'age de la retraite est un accroissement du nombre de trimestres pour la retraite
    Mais on est habitué par les articles trés trés orientés de cet "institut" souvent trés trés contestables !

  • avatar
    mabert -

    Artisan pendant 28 ans et salarié pendant 15 ans, soit au total 173 trimestres cotisés pour 166 demandés et en ayant droit à la retraite anticipée pour longue carrière je me suis retrouvé avec une décote de 10% car départ à 60 ans, (malgré 7 trimestres de plus) l'age légal c'est 62 ans. Alors attention bien réfléchir avant son départ. Heureusement j'ai un niveau de retraite correct.
    Mais c'était un choix délibéré et je ne le regrette pas, mais Je ne vois toujours pas ou est l'égalité.

  • avatar
    mabert -

    Artisan pendant 28 ans et salarié pendant 15 ans, soit au total 173 trimestres cotisés pour 166 demandés et en ayant droit à la retraite anticipée pour longue carrière je me suis retrouvé avec une décote de 10% car départ à 60 ans, (malgré 7 trimestres de plus) l'age légal c'est 62 ans. Alors attention bien réfléchir avant son départ. Heureusement j'ai un niveau de retraite correct.
    Mais c'était un choix délibéré et je ne le regrette pas, mais Je ne vois toujours pas ou est l'égalité.