« 2021, nouvelle année record pour l’épargne. Comment la faire fructifier ? »

« 2021, nouvelle année record pour l’épargne. Comment la faire fructifier ? »©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 12 mai 2021 à 09h33

Stellane Cohen, présidente d’Altaprofits

Stellane Cohen, présidente d’Altaprofits

2020 a été une année florissante pour l’épargne. Les Français ont pu se constituer un « joli matelas » de 110 milliards d’euros supplémentaires par rapport à 2019. Cette année encore, ils continuent à économiser massivement. La Banque de France estime que le surplus d’épargne va s’élever à 55 milliards d’euros en 2021.

Les épargnants avaient fait le choix, l’an passé, de la sécurité et de la liquidité en orientant leurs économies sur des livrets réglementés. Cette année, le même scénario se profile. De janvier à mars, les Français ont déjà déposé plus de 12 milliards d’euros sur leur livret A.

L’argument de précaution, qui voudrait que ces sommes restent disponibles pour faire face aux imprévus, n’est plus tenable. Nous leur conseillons de garder 3 à 4 mois de salaire, pas davantage, surtout que l’inflation « s’invite dans le jeu ». La Banque de France prévoit une inflation de 1% en moyenne en 2021. Les épargnants ayant fait le choix du livret A rémunéré à seulement 0,5% ne protègent donc pas leurs économies de l’érosion du temps. Nous ne pouvons que les inciter à réfléchir à une stratégie qui dynamisera leur épargne.

Prioriser ses choix en fonction de ses projets

Or pour choisir les supports d’investissement sur lesquels se positionner, il est essentiel de s’appuyer sur les projets de vie. Pour qui cherche à se prémunir des aléas de la vie, à protéger les siens en cas de décès, ou préparer un projet immobilier, l’assurance vie est incontournable. Rappelons que les intérêts générés ne sont pas imposables, que la fiscalité sur les rachats est allégée au-delà de 8 ans et que chaque bénéficiaire peut se voir transmettre jusqu'à 152.500 euros sans payer de droits de succession.

Pour d’autres, la priorité sera de préparer leur retraite. Si l’assurance vie reste un élément essentiel pour disposer d’un complément de revenu, notre conseil est de la compléter avec un PER (Plan Epargne Retraite). L’effort d’épargne sera d’autant moins contraignant que l’adhérent s’y prendra tôt : cela lui permettra de placer de petites sommes et de profiter au maximum du plafond de défiscalisation sur les versements, s’il a opté pour cette option. Il aura la possibilité au moment du déblocage de choisir entre une rente ou le capital.

La quête de performance comme leitmotiv

Tous les contrats n’offrent pas les mêmes performances. Ceux intégrant des fonds en euros ont perdu de leur attrait au fil des ans, avec un rendement de 1,3% net de frais l’année dernière selon des chiffres de la Fédération Française de l’Assurance. Si vous êtes en quête de performances, le choix des unités de compte s’impose. Leur offre est suffisamment diversifiée pour répondre à tout profil d’investisseur, en fonction de son aversion aux risques. Les unités de compte peuvent être libellées en fonds thématiques, diversifiées, patrimoniaux, en support immobilier et permettent aussi d’investir directement sur des marchés financiers, ce qui permet de saisir les opportunités de marché. Pour faire ces choix, il est important de mesurer combien de risques vous êtes prêt à prendre et pour quel rendement. Sachez également que ce support d’investissement s’apprécie sur du long terme.

Gestion pilotée

Cette démarche technique, qui consiste à décider où placer ses versements, à quel moment le faire, quand arbitrer… vous effraie ? Dans ce cas, nous vous conseillons de déléguer la gestion financière de vos contrats à un professionnel avec la gestion pilotée. Le principe est simple : vous confiez votre capital à l’assureur qui lui-même prend conseil auprès de gérants pour piloter votre patrimoine financier. En ces temps de marchés boursiers au plus haut, l’accompagnement par des gestionnaires de patrimoine peut être la solution qui vous convient le mieux pour saisir les opportunités de marché en tenant compte de votre profil investisseur, de votre projet et de son horizon.

Enfin, sachez que la quête de performance ne peut s’apprécier que sur le long terme, notamment pour le risque inhérent à ce type de placement. Une fois encore, le conseiller en gestion de patrimoine vous accompagnera dans la définition de votre stratégie patrimoniale.

Finalement, cette année constitue une opportunité unique pour tous les épargnants qui sont à la tête d’un capital qu’ils n’avaient pas imaginé détenir un an auparavant. Le moment est tout trouvé pour prendre de bonnes habitudes d’épargne et de diversifier ses placements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.