Dossier

Investissement : tout savoir sur les Sofica

3. Audiovisuel : 4 Sofica sur 10 rapportent moins que les fonds en euros

Audiovisuel : 4 Sofica sur 10 rapportent moins que les fonds en euros©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 janvier 2018 à 09h35

Investir dans les Sofica au cours des dernières années a-t-il été un pari payant ? La semaine dernière, nous avons analysé 23 Sofica dont la liquidation est intervenue entre 2013 et 2017. Il est ressorti de cette étude que la rentabilité annuelle moyenne de ces produits (TRI) a été de 2,82%, avec une fourchette de -4,6% à +7,2%. Des données calculées en intégrant l'avantage fiscal des Sofica.

Reste que pris isolément, ces chiffres parlent peu. Nous avons donc cherché à comparer ces résultats à ceux qu'aurait obtenus un investisseur ayant investi sans risque, c'est-à-dire ayant misé sur des fonds en euros sur la période d'activité de chacune de ces Sofica. Par exemple, face à une Sofica lancée fin 2007 et liquidée en mars 2015, quelle a été la performance d'un placement dans des fonds en euros sur la même période (7 ans et 3 mois) ? Pour établir ce comparatif, nous avons retenu les taux moyens des fonds en euros nets de prélèvements sociaux pour chaque année concernée.

0,06 point de surperformance en moyenne

Au global, les différents placements en fonds en euros simulés auraient rapporté en moyenne 2,76% par an. Dans leur ensemble, les 23 Sofica analysées n'ont donc généré que 0,06 point de performance supplémentaire. Un chiffre loin de compenser leurs contraintes (blocage des capitaux sur 6 ans et 10 mois en moyenne) et le risque qu'elles font courir (pas de garantie sur le capital).

De -7,66 points à +4,59 points

Bien évidemment, les résultats sont très disparates. La Sofica la moins performante a généré un TRI de -4,57% (avantage fiscal inclus) alors que les fonds en euros ont servi en moyenne 3,09% par an sur la période (fin 2015-septembre 2013). D'où une sous-performance de la Sofica de 7,66 points.

Pour la meilleure (7,23% de TRI entre fin 2008 et fin 2014), le surplus de performance a été de 4,59 points.

9 Sofica dans le rouge, 5 à la surperformance modeste

Au total, il apparaît que 9 Sofica sur 23 (soit 40% de l'échantillon) ont fait moins bien que les fonds en euros sur leurs périodes d'investissement respectives. L'écart de performance va de -0,84 à -7,66 points.

Il faut aussi souligner que la surperformance a été modeste (moins de 1 point) pour 5 des Sofica. L'une d'entre elles, lancée fin 2007 et liquidée en août 2014, a par exemple dégagé 2,92% de TRI. Ceci étant, un investissement en fonds en euros sur le même intervalle aurait généré une rentabilité annuelle moyenne de 2,79%. La prise de risque des investisseurs ne leur a donc rapporté ici que 0,13% par an.

6 Sofica seulement ont distancé les fonds en euros de plus de 2 points

Chaque investisseur a bien entendu sa propre évaluation de la valeur du risque. Certains jugeront qu'une surperformance de 1 point suffit à justifier la prise de risque. D'autres fixeront le seuil un peu plus haut.

En tout cas, notre analyse montre que rares sont les Sofica qui ont distancé les fonds en euros de plus de 2 points. Elles ne sont que 6 dans ce cas (soit à peine plus d'une sur quatre), affichant des surperformances de +2,2 à +4,59 points.

Une fiscalité qui a sauvé la mise

Dans l'ensemble, les performances des Sofica apparaissent donc décevantes. Et encore, l'échantillon étudié a-t-il bénéficié d'un avantage fiscal de 48%, compte tenu des dates de lancement (avant 2011).

Il sera à cet égard intéressant de renouveler l'exercice avec les Sofica mises en route entre 2012 et 2017 (lorsqu'elles seront fermées). De fait, même si les rendements des fonds en euros sont sur la pente descendante, la surperformance de ces Sofica risque d'être encore plus faible en raison d'un avantage fiscal abaissé à 36%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.