Augmentation de la CSG : le véritable coût pour les retraités et la différence de traitement avec les salariés

Augmentation de la CSG : le véritable coût pour les retraités  et la différence de traitement avec les salariés©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 20 septembre 2017 à 09h47

Rien n'est encore voté mais une hausse de la CSG de 1,7% devrait être effective au 1er janvier prochain.  Quel est son véritable impact?

D'où part-on?

La CSG n'est qu'une partie des prélèvements sociaux prélevés sur les retraites. Ces derniers s'élèvent globalement à 7,4% du montant brut des retraites :

-          CSG : 6,60%

-          CRDS (la contribution pour le remboursement de la dette sociale) : 0,5%

-          CASA  (contribution de solidarité pour l'autonomie) : 0,30%

Coût caché

Il faut rappeler, et ce n'est pas un détail, que sur ces 7,4%, seulement 4,2% (au titre de la CSG) sont déductibles du revenu imposable.  Qu'est-ce que cela signifie ? Que sur les 3,2% de prélèvements sociaux restants (2,4% au titre de la CSG, 0,5% au titre de la CRDS et 0,30% au tire de CASA), les retraités paient des impôts. En d'autres termes, ils paient des impôts sur ce montant .... qu'ils ne perçoivent pas.  C'est un véritable coût caché. Ce coût caché est d'autant plus important que la tranche d'imposition est élevée.

CSG déductible ?

Cette augmentation de 1,7% de CSG sera-t-elle déductible ou pas du revenu imposable ? C'est un vrai sujet.

Différence avec les salariés

Qu'en est-il de la différence avec les salariés ? D'une part, les salariés paient un taux de CSG plus élevé que celui des retraités, à savoir 7,50% au total, soit 0,9% de plus.  Cette différence de taux va perdurer. D'autre part et surtout, aucune cotisation maladie n'est prélevée sur les retraites (presqu'aucune puisqu'un prélèvement de 1% est prélevée sur la retraite complémentaire ARRCO-AGIRC) alors qu'elles s'élèvent à 13,94% sur les salaires (13,19% payés par l'employeur et 0,75% payés par le salarié).

Cependant, avec la réforme à venir, les salariés devraient obtenir une compensation de leur augmentation de CSG via une baisse des cotisations maladie ....ce qui ne sera pas le cas pour les retraités. Il y a donc actuellement un vrai décalage entre les charges sociales pesant sur les revenus des actifs et celles pesant sur les retraites. La mesure actuelle d'augmentation de la CSG, compensée pour certains et non pour d'autres, amorce une inversion de tendance.

 
67 commentaires - Augmentation de la CSG : le véritable coût pour les retraités et la différence de traitement avec les salariés
  • avatar
    klerlin -

    eh oui tant que l'on paiera une retraite pour les gens touchant le rsa et qui a l'age de travailler preferent rester chez eux touchant toutes les aides sociales et qu'à l'age de la retraite ils touchen t eux aussi une retraite c'est un non sens que des gens qui n'ont jamais travaillé touchent une retraite !! il est inadmissible de payer quequ'un à NE RIEN FAIRE je ne parle absolument pas des gens touchés par le chomage :eux ont bossé

  • avatar
    basique -

    Je voudrais ajouter que les cotisations mutuelles sont exclues du revenu imposable des salariés mais sont imposables pour les retraités, à ce qu'il me semble.
    Je ne suis pas choqué par l'imposition des retraites, car si ces revenus viennent de cotisations anciennes, il en serait de même pour des économies placées en actions ou en immobilier.

  • avatar
    Anti7tique -

    Pour régler le problèmes des retraites, de la misère et du chômage, la solution est simple: on va faire crever tous ces inutiles: c'est le nettoyage par le vide.

  • avatar
    jmol -

    oui on nous minore nos revenus de 1.75% au premier janvier, ma mutuelle augmente de 5%, les visites médicales augmentent, la poste fait payer les petits services du facteur, les vieux sont amenés à vivre d'expédients .
    Question: où tout cela va nous mener ?
    Tout ce que peuvent profiter les générations actives actuelles est en grande partie due au travail de leurs ainés qui n'ont jamais pu avoir le train de vie actuel ?

    avatar
    jimmy3 -

    seuls les naifs se sont fait avoir par macron

  • avatar
    Barberouge -

    Oui , les retraités ne paient pas de cotisations maladie , sauf que les retraites sont des salaires différés surs lesquels ces cotisations ont déjà été payées .
    Cette manière bien française de faire payer des impôts , taxes et cotisations, sur de l'argent que le contribuable n'a jamais eu en poche est inadmissible !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]