Boom inquiétant des arnaques aux placements financiers

Boom inquiétant des arnaques aux placements financiers©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 05 mars 2021 à 10h46

Les propositions d'investissement frauduleuses auprès des épargnants français se sont multipliées ces derniers mois, relève l'autorité des marchés financiers, qui alerte sur la sophistication de ces techniques d'escroquerie.

Les propositions d'investissement frauduleuses auprès des épargnants français se sont multipliées ces derniers mois, relève l'autorité des marchés financiers, qui alerte sur la sophistication de ces techniques d'escroquerie.

Même les investisseurs expérimentés ne sont pas à l'abri, prévient l'AMF. Devant l'accroissement notoire du nombre de signalements d'épargnants victimes d'arnaques ces derniers mois, l'Autorité des marchés financiers (AMF) et les professionnels du secteur mettent en garde contre des techniques d'investissements frauduleuses de plus en plus sophistiquées.

Les méthodes ne sont pas nouvelles : pour piéger leurs victimes, les auteurs de ces escroqueries usurpent le plus généralement l'identité, le logo, voire le numéro d'agrément d'acteurs financiers autorisés. Mais les tromperies sont de moins en moins évidentes à déceler et leurs auteurs ont étendu leur champ de jeu : cryptomonnaies, SCPI, places de parking, fonds financiers français ou étranger, fausses sociétés de conseil en gestion de patrimoine, aucune catégorie de placement n'est aujourd'hui épargnée par ces tentatives d'arnaques qui peuvent coûter cher aux investisseurs lésés.

Hausse des signalements

En 2020, les victimes de ces malversations ont représenté 44% des montants déclarés perdus par les épargnants (dont la moyenne atteint 45.000€) auprès d'AMF Epargne Info Service, la plateforme de l'AMF en charge d'orienter les réclamations relatives aux placements financiers.

Le mode opératoire de ces fraudes est généralement le suivant : « par le biais d'un formulaire en ligne peu détaillé mais faisant miroiter des placements lucratifs, les escrocs collectent des données personnelles (nom, téléphone, email). Les épargnants sont ensuite appelés par de faux conseillers ou gérants se montrant très assurés et persuasifs, les pressant de se décider pour conclure cet investissement présenté comme une opportunité unique, à saisir très vite », explique le gendarme financier dans une communication publiée cette semaine.

« Mises en confiance par des références d'acteurs ou de produits reconnus et la mise en place d'une relation personnalisée, les victimes qui ont contacté l'AMF indiquent avoir cédé sous la pression, sans opérer toutes les vérifications nécessaires, ou trop tard », note l'AMF.

Repérer les arnaques

Pour se prémunir de ces escroqueries, pas de recette miracle : il faut redoubler de vigilance, vérifier par deux fois l'identité de la société qui vous démarche, prendre le temps de la réflexion sans céder aux démarches commerciales agressives, et, bien sûr, se méfier grandement des propositions de placements aux rendements alléchants, qui pullulent sur Internet via des bannières publicitaires, des vidéos YouTube, ou des publications sur les réseaux sociaux.

Parmi les réflexes à adopter, l'AMF recommande aux épargnants de contacter eux-mêmes la société dont l'interlocuteur se revendique après avoir recherché de leurs côtés les coordonnées de la société, de comparer « à la lettre près » l'email de l'interlocuteur avec celui du professionnel autorisé, et de vérifier sur le site de l'AMF la liste noire des acteurs non autorisés ou usurpateurs.

Enfin, respectez toujours cette règle d'or : ne communiquez jamais vos informations bancaires et personnelles en remplissant des formulaires sur Internet après avoir cliqué sur une bannière publicitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.