Epargne retraite : Bercy veut augmenter les encours de 50% en 4 ans

Epargne retraite : Bercy veut augmenter les encours de 50% en 4 ans©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 03 mai 2018 à 10h05

Quand le projet de loi Pacte sera-t-il présenté en conseil des ministres ? Après plusieurs reports, aucune nouvelle date n'a été avancée par le gouvernement. Mais Bercy planche bel et bien sur ce dossier destiné à améliorer le financement des entreprises via l'épargne. Tel est le message qui ressort de l'entretien accordé au Parisien par le ministre de l'Economie et des Finances.

Dans l'ensemble, les annonces faites par Bruno Le Maire reprennent les éléments du dossier de presse diffusé fin mars. Mais le locataire de Bercy a tout de même donné quelques détails supplémentaires, notamment sur l'épargne retraite.

Portabilité et réversion

L'idée directrice est de favoriser l'épargne retraite en assurant sa portabilité. Concrètement, qu'il dispose d'un Perco, d'un Perp, d'un Madelin ou d'un contrat « article 83 », l'épargnant pourra emporter avec lui son contrat en changeant d'entreprise.

Bercy veut aussi inclure dans tous les contrats une option de réversion.

Pas de fusion mais une sortie en capital

Récemment des rumeurs ont circulé sur une éventuelle fusion de tous les dispositifs d'épargne retraite. Cette piste a bien été évoquée au cours des consultations, mais l'exécutif ne l'a finalement pas suivie. Remplacer tous ces outils par un seul produit aurait pris trop de temps selon Bruno Le Maire.

En revanche, il a confirmé que les épargnants se verraient offrir la possibilité de sortir en rente ou en capital, en sachant que le choix de la rente sera assorti d'avantages fiscaux.

300 milliards d'euros d'encours

Pour Bercy, les encours actuels de l'épargne retraite (200 milliards d'euros) sont insuffisants. Surtout si on les compare aux encours cumulés de l'assurance-vie et du Livret A, qui atteignent les 2.100 milliards d'euros.

L'objectif de ces mesures est donc d'inciter les Français à recourir plus massivement à l'épargne retraite. Bruno Le Maire a l'ambition d'atteindre 300 milliards d'euros d'encours à la fin du quinquennat, c'est-à-dire dans quatre ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.