Epargne retraite : les Français préfèrent la sortie en capital

Epargne retraite : les Français préfèrent la sortie en capital©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 19 février 2018 à 10h24

Rente viagère ou sortie en capital ? Selon une étude de Natixis et Amundi réalisée auprès de 131.115 épargnants, les Français ont tranché. En matière d'épargne retraite, ils sont 77% à indiquer préférer une solution de sortie en capital.

Il faut dire que 84% des personnes interrogées souhaitent pouvoir transmettre l'épargne retraite accumulée à leurs proches (enfants, conjoint..).

Par ailleurs, la souplesse est un critère auquel les épargnants paraissent sensibles. Sortir avant l'âge de la retraite est un souhait pour 43% des salariés. Quant à la possibilité de continuer à faire fructifier son épargne une fois à la retraite tout en ayant le choix de piocher dedans en cas de besoin, elle est mise en avant dans 48% des cas.

L'assurance-vie plutôt que le Perp

Sans grande surprise, c'est donc l'assurance-vie qui est principalement citée (86%). Elle permet en effet de sortir à tout moment et laisse la possibilité de transmettre un capital (s'il n'est pas épuisé). Suivent le Perco (82%) et l'immobilier (76%).

En revanche, certainement jugés plus contraignants, le Perp et le Madelin affichent des scores plus modestes (50% et 31%).

Au regard de ces chiffres, le match entre l'assurance-vie d'un côté et le couple Perp/Madelin de l'autre tourne manifestement à l'avantage de l'assurance-vie. Elle a pour elle l'avantage de la souplesse et permet de surcroît de sortir avec une fiscalité allégée. Perp et Madelin nécessitent quant à eux d'attendre l'âge de la retraite et la sortie se fait majoritairement en rente.

Un débat à rééquilibrer

Il convient toutefois de nuancer un peu le propos. Beaucoup de Français souhaitent pouvoir récupérer leur argent en cas de coup dur. Or, le Perp le permet dans des cas bien particuliers (fin de droits au chômage, invalidité, achat de la résidence principale...).

Concernant la transmission, il ne faut pas non plus oublier que le Perp peut prévoir un minimum d'annuités garanties, voire une réversion en cas de décès.

Enfin, contrairement à l'assurance-vie, le Perp permet de défiscaliser les versements effectués et il assure une rente à l'épargnant jusqu'à son décès (quel que soit le temps passé à la retraite). Avec une assurance-vie, l'épargnant peut certes espérer transmettre un capital à la sortie, mais il peut aussi se retrouver à court d'argent avant son décès.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU