Finance solidaire : un concept qui a du mal à décoller

Finance solidaire : un concept qui a du mal à décoller©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 29 mai 2018 à 10h40

Une collecte record de 1,8 milliard d'euros et des encours pour la première fois au-dessus du seuil de 11 milliards d'euros. Tels est le bilan 2017 de la finance solidaire mis en avant par Finansol.

Ce concept d'épargne solidaire cadre d'ailleurs parfaitement avec les objectifs de nombreux épargnants qui, au-delà du rendement, veulent donner du sens à leur épargne.

35 fois moins que le Livret A et le LDDS

Pourtant, en dépit des chiffres de 2017, force est de constater que l'épargne solidaire peine à décoller. A 11 milliards d'euros, ses encours sont par exemple 35 fois moins élevés que ceux du Livret A et du LDDS (380 milliards d'euros) ou 150 fois moins importants que ceux de l'assurance-vie (1.680 milliards d'euros). La finance solidaire reste donc une goutte d'eau à l'échelle de l'épargne.

Des hésitations politiques

Il faut dire qu'au-delà des déclarations d'intention, la classe politique n'en fait pas toujours une priorité. Le LDD en est un bon exemple. Fin 2016, la loi Sapin II l'a transformé en LDD Solidaire. Mais dix-huit mois plus tard, le décret d'application n'a toujours pas été publié.

Pour Finansol, le déclic ne peut en tout cas venir que de l'exécutif. Dans son dernier communiqué, l'association met en avant la prochaine loi Pacte et les possibilités offertes en matière d'épargne retraite, d'épargne salariale mais aussi d'assurance-vie. Ouvrir l'assurance-vie à la finance solidaire représenterait en effet un pas décisif.

0,22% de l'épargne financière des ménages

En attendant, le secteur patine. En 2012, la finance solidaire représentait 0,12% du patrimoine financier des ménages et à l'époque Finansol disait viser à terme 1% du patrimoine financier des ménages.

Toutefois, en cinq ans, la progression a été faible. Fin 2017, la finance solidaire pesait 0,22% au sein du patrimoine financier des ménages (de 5.014 milliards d'euros selon la Banque de France). La progression a donc été de 0,1 point en cinq ans et de 0,02 point en un an. Ces chiffres montrent la nécessité d'un coup de pouce politique supplémentaire, car au rythme des dernières années, il faudra... 40 ans pour atteindre l'objectif de 1%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.