L'épargne salariale ne répond pas encore assez aux attentes des collaborateurs

L'épargne salariale ne répond pas encore assez aux attentes des collaborateurs©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 22 avril 2020 à 09h17

Mieux informées sur les dispositifs d'épargne salariale, davantage d'entreprises de petite taille envisageraient de s'équiper, selon une récente étude.

Post-loi Pacte, des efforts restent à entreprendre par les entreprises en faveur de l'épargne collective. Si le taux d'équipement des entreprises en retraite supplémentaire a connu une sensible augmentation l'an passé, « cette hausse reste insuffisante au regard des enjeux et des attentes des collaborateurs », selon une enquête publiée par Gras Savoye Willis Towers Watson. Pour les entreprises ayant mis en place un régime de retraite supplémentaire, les outils de communication destinés aux salariés sont « généralement insuffisants ».

23% des petites entreprises souhaitent mettre en place un dispositif de retraite

67% des entreprises interrogées sont déjà équipées d'un dispositif de retraite, un taux d'équipement qui reste fortement corrélé à la taille de l'entreprise. Ainsi, les plus petites restent réticentes : seules 23% d'entreprises de plus petite taille non équipées envisagent de mettre en place un dispositif de retraite. « Mieux informées, davantage d'entreprises de ce segment envisageraient sans doute de s'équiper afin de bénéficier des avantages associés aux dits dispositifs », souligne l'étude.

L'épargne retraite, considérée à 73% comme un « outil important de fidélisation ou d'attractivité », reste dans l'ensemble mal connue par un tiers des répondants, qui dit avoir une compréhension insuffisante de la loi Pacte. Une large majorité d'employeurs (85%) déclarent ne pas avoir communiqué sur ce sujet, et 39 % des répondants ne savent pas ce que pensent leurs salariés de la loi Pacte. Des chiffres qui mettent en exergue le fort besoin de communication et de pédagogie autour de cette réforme.

Maîtrise insuffisante de la gestion financière

« On constate que les entreprises ne maîtrisent pas suffisamment la gestion financière des dispositifs de retraite bien que de leur responsabilité, souligne Valéry Bassong, directeur courtage retraite et épargne salariale chez Gras Savoye Willis Towers Watson. Selon le responsable, « les solutions financières actuelles sont souvent peu innovantes et de nombreux contrats de retraite proposent encore des fonds euros comme option d'investissement de référence. Un suivi Expert de ce sujet doit devenir la priorité pour permettre aux salariés d'améliorer leur épargne ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.