Le trop-plein du Livret A commencerait-il à déborder ?

Le trop-plein du Livret A commencerait-il à déborder ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 25 novembre 2019 à 11h21

Après de premiers retraits significatifs en octobre, l'éventuelle baisse du taux de rémunération en février 2020 pourrait freiner la collecte...

Cela faisait près d'un an que l'on parlait des montants déposés chaque mois par les Français sur leurs livrets réglementés (Livret A et Livret de développement durable et solidaire). Octobre est venu rappeler que cette période de rentrée est historiquement défavorable à l'épargne : le mois dernier, la collecte s'est transformée en retraits de 2,13 milliards d'euros sur le Livret A et de 0,43 milliard d'euros sur le LDDS.

En plus des dépenses de rentrée scolaire, la période correspond en effet au paiement de la taxe foncière, puis de la taxe d'habitation en novembre (même si elle a été allégée cette année de 65% pour une grande partie des Français).

Une année de forte collecte

Même si 2019 restera une année de forte collecte pour le Livret A (13,63 milliards d'euros à fin octobre), il ne reste plus que 2 mois pour dépasser la barre des 300 milliards d'encours souvent commentée. La décollecte d'octobre a ramené l'encours à 297,4 milliards d'euros et comme il ne faut généralement pas attendre de miracles du mois de novembre et de décembre avec les dépenses de fin d'année, il faudra vraisemblablement attendre 2020 pour que les 300 milliards soient atteints.

Le taux du Livret A va-t-il baisser en février ?

Cela dépendra aussi d'une éventuelle baisse du taux de rendement du Livret A de 0,75% à 0,5% au 1er février prochain. Si la nouvelle formule de calcul est appliquée, cela pourrait en effet détourner les épargnants mais le gouvernement garde la possibilité de déroger à cette décision impopulaire.

« Le teasing du Gouvernement sur une éventuelle baisse du taux le 1er février prochain a pu conduire des titulaires du Livret A à ne pas effectuer de versement. Le passage de 0,75% à 0,5% pourrait entraîner plusieurs mois de décollecte comme cela a été constaté lors des dernières baisses », commente le groupe de réflexion du Cercle de l'Épargne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.