Nouveau record pour le Livret A et le LDDS qui cumulent 417 milliards d'euros

Nouveau record pour le Livret A et le LDDS qui cumulent 417 milliards d'euros ©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 23 mars 2020 à 17h23

La baisse du taux de rémunération des deux livrets à 0,5% depuis début février n'a pas empêché la collecte...

Nouveau record pour le Livret A dont l'encours a continué à progresser pour atteindre fin février 303,9 milliards d'euros. Malgré la baisse du taux de rémunération de 0,75% à 0,50% effective depuis le 1er février, le Livret A a donc continué à être abondé par les Français avec une collecte nette de 1,17 milliard d'euros le mois dernier.

417 milliards d'euros

En ajoutant le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), soumis à la même baisse de son taux de rémunération, ce sont même 1,54 milliards d'euros qui ont été versés (net des retraits) par les épargnants sur les deux livrets d'épargne réglementés. L'encours total sur les deux produits atteignait ainsi 417 milliards d'euros à fin février 2020, un nouveau record ici aussi. Un peu plus de 6 milliards ont été collectés globalement depuis le début de l'année.

Sécurité et liquidité

Une collecte positive en pleine période baisse du taux de ces deux livrets qui n'ont jamais rapporté aussi peu montre encore combien les Français privilégient aujourd'hui une épargne de précaution mais aussi un placement sûr et liquide. Bien attendu, la pandémie de coronavirus qui s'est installée risque de favoriser encore ce comportement au mois de mars. D'autant que les marchés boursiers se sont véritablement effondrés depuis début mars après avoir amorcé une correction fin février. On peut donc parier que beaucoup vont préférer augmenter leur profil de sécurité et de liquidité par les temps qui courent.

Gonflement des liquidités à court terme

« Les prochains mois seront atypiques avec l'arrêt partiel de l'activité au sein de nombreux secteurs et avec le confinement de la population. Les dépenses des ménages devraient se réduire fortement, entraînant une augmentation de l'épargne. A défaut de pouvoir se déplacer, les titulaires du Livret A et du LDDS pourraient faire leurs arbitrages sur Internet », commente le Cercle de l'Epargne qui s'attend donc à un gonflement des liquidités à court terme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.