Réforme des retraites : un premier simulateur qui va s'enrichir fin janvier

Réforme des retraites : un premier simulateur qui va s'enrichir fin janvier©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 19 décembre 2019 à 10h36

Ce premier simulateur s'appuie sur les nouveaux éléments présentés par le gouvernement qui restent bien sûr en discussion tels que le fameux âge pivot ou âge d'équilibre qui doit déterminer l'obtention des pensions à taux plein.

Le gouvernement a mis en ligne mercredi un premier simulateur permettant d'avoir un aperçu de la réforme des retraites. Il ne permet pour l'instant que de vérifier sa situation quant à la retraite en général et à la création du système universel en particulier. Cette première mouture du service ne permet que d'identifier les différentes dispositions générales qui s'appliqueront selon sa génération, son statut professionnel et ses régimes de retraite. Pour un salarié, il renvoie ensuite vers l'ancien simulateur Info Retraite basé sur le système actuel à points et trimestres de cotisations.

Age pivot

Ce premier simulateur s'appuie sur les nouveaux éléments présentés par le gouvernement qui restent bien sûr en discussion tels que le fameux âge pivot ou âge d'équilibre qui doit déterminer l'obtention des pensions à taux plein. Cet âge est pour l'instant fixé à 62 ans et 4 mois à compter du 1er janvier 2022 mais il augmenterait ensuite de 4 mois par an pour rejoindre progressivement 64 ans en 2027, calculé par le gouvernement comme l'âge d'équilibre du futur système.

Bonus-malus

Les Français auront toujours la liberté de percevoir leur retraite à partir de 62 ans mais s'ils partent avant l'âge d'équilibre, leur pension subira un malus. A l'inverse, s'ils partent après, leur pension bénéficiera d'un bonus. Un coefficient de 5% de bonus-malus par année de départ anticipé ou de départ tardif a pour l'instant été évoqué.

Pension minimale

Parmi les avancées pour les petits salaires, le minimum de pension de retraite sera plus élevé qu'aujourd'hui. Dans le système universel, une personne ayant travaillé et cotisé toute sa vie avec des revenus modestes aura une pension minimale garantie à 85% du SMIC net, soit n peu plus de 1.000 €.

Une nouvelle version du simulateur fin janvier

Ce simulateur devrait ensuite proposer le 22 janvier 2020, jour de l'examen du projet de loi sur le système universel de retraites par le Conseil des ministres, environ 150 situations individuelles. Il sera rapidement complété pour atteindre 300 situations individuelles. Dans un troisième temps, un simulateur individuel exhaustif sur les données personnelles de carrière de chaque Français sera proposé, sachant que le projet de loi doit être discuté à l'Assemblée nationale fin février 2020 et voté d'ici l'été.

Le cas de fonctionnaires

Depuis ce jeudi, 26 cas types concernant les fonctionnaires ont été mis en ligne. L'enjeu actuel de la réforme pour les fonctionnaires est de permettre que leurs pensions ne baissent pas avec la garantie de revalorisation des rémunérations prévue par la loi et la revalorisation progressive de leurs primes actuellement en cours de négociation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.