Dossier

SCPI : un placement défensif qui rapporte !

7. SCPI : les rendements de Corum ont tenu bon en 2020

SCPI : les rendements de Corum ont tenu bon en 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 14 janvier 2021 à 12h20

En dépit d'une baisse de performance notoire, les SCPI de Corum ont continué d'afficher des rendements très supérieurs à la moyenne du marché en 2020.

En dépit d'une baisse de performance notoire, les SCPI de Corum ont continué d'afficher des rendements très supérieurs à la moyenne du marché en 2020.

Malgré une année particulière marquée par une baisse notoire de sa collecte, la société Corum a continué de servir pour ses SCPI des rendements bien supérieurs à la moyenne du marché.

En contraction par rapport à 2019, les performances de ses sociétés de placement immobilier restent remarquables : la SCPI historique de la société, Corum Origin affiche 6% de rendement après 6,25% en 2019. Corum XL, axée sur les investissements internationaux, enregistre une performance de 5,66% après 6,26%.

Enfin, sa toute dernière-née, lancée début 2020 et axée sur l'immobilier européen, sert un rendement spectaculaire de 10,39%, que l'asset manager explique par le déploiement d'un important dispositif commercial et la rapidité de ses investissements : « Evidemment, ce ne sont pas des rendements que nous serons capables de tenir sur plusieurs années, mais nous nous attendons à ce que Eurion soit encore à un niveau exceptionnel en 2021 », explique le président-fondateur de Corum, Frédéric Puzin.

Baisse notoire de la collecte en 2020

Corum n'a toutefois pas échappé à la tendance de fond des épargnants observée pendant la crise du coronavirus. Alors que les arbitrages des Français ont profité aux livrets défiscalisés et placements sans risque, la collecte annuelle des SCPI de Corum a décroché de 35% par rapport à 2019, à un peu plus de 500 millions d'euros, en raison d'une baisse du ticket moyen (à 30.000 €) et de moins de nouveaux clients. La collecte a notamment chuté de près de 45% au 2e trimestre avant de reprendre modérément, puis très fortement aux deux derniers trimestres.

Les clients de Corum ont aussi été deux fois plus nombreux à revendre leurs parts, le taux de revente de ses SCPI étant passé de 0,34% en 2019 à 0,70% en 2020.

Le prix des parts des SCPI Corum Origin (1.090€) et Corum XL (189€) est en revanche resté stable, et ne devrait pas augmenter en 2021, annonce Frédéric Puzin. Celle de Corum Eurion est proposée à 200€.

Demandes locatives

Covid oblige, Corum a été confrontée à une importante demande de réductions ou échelonnement de paiement des loyers de la part de ses locataires. 30% d'entre eux ont en effet sollicité la société à ces fins.

La société a répondu favorablement à 12% des demandes, en accordant des baisses de loyers ou des échelonnements de paiements. Sans surprise, les sollicitations ont concerné les occupants de l'hôtellerie, mais aussi de la logistique, de la santé, et dans une moindre mesure des immeubles commerciaux.

Fonds obligataires

Les fonds obligataires de la société, historiquement réservés aux institutionnels mais ouverts depuis peu au grand public, ont aussi amorti le choc de la crise : le rendement de Corum BCO atteint 2,08%, et celui de Corum BEHY 3,24%. Ses deux nouveaux fonds, lancés juste après la chute des marchés financiers du mois de mars, ont profité d'un effet boomerang : Corum BSD affiche +10,34% et Corum Butler Smart ESG +19,82%.

Assurance vie

Ses récents contrats d'assurance vie - uniquement composés de ses quatre fonds obligataires et des SCPI Corum Origin et Corum XL - ont profité de rendements lissés sur douze mois allant de 3,7% (Life Entreprise) à 5,6% (Equilibre, panaché à 40% de SCPI et 60% d'obligataire), sauf son fonds Smart ISR, dont la performance a grimpé de 11,4%, là encore en raison du calendrier de son lancement, puisque sa commercialisation a démarré juste après le krach boursier de mars.

Opportunités de crise

Pour 2021, Corum se déclare optimiste tant pour ses produits immobiliers que pour ses fonds obligataires, abordant l'année à venir avec davantage de visibilité que ces dix derniers mois. « Plusieurs mois de crise du coronavirus ont révélé au marché quels sont les secteurs résilients dans ce contexte sanitaire exceptionnel », déclare Jonathan Wasserman, président de Corum L'Epargne, le pôle SCPI/assurance vie du groupe. Corum se félicite aussi d'avoir réalisé de belles opportunités d'achats en plein cœur de la crise, qui devraient continuer à porter leurs fruits.

Ses SCPI ont notamment investi dans deux concessions Tesla, une implantation de Google, et un site d'une entreprise pharmaceutique au Canada. Côté fonds obligataires, Corum a jeté son dévolu sur le transporteur maritime CMA CGM, qui a profité à plein régime du boom du e-commerce, de la chute de la concurrence du fret aérien et de la baisse des prix du pétrole. « Nous avons également vendu une part de notre portefeuille logistique avec de belles plus-values, en cédant trois entrepôts en Espagne pour Corum Origin », précise Frédéric Puzin.

Une offre en assurance vie plus étoffée en 2021

Ces prochains mois, l'offre commerciale de Corum sera complétée de deux nouvelles formules de ses contrats d'assurance vie : "Essentiel", une offre axée sur la SCPI Corum Origin et le fonds obligataire BCO, ainsi que "Pur BCO", reposant uniquement sur ce dernier fonds. Corum devrait aussi proposer à terme un fonds en euros au capital garanti pour compléter la gamme de ses contrats en unités de compte.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.