Sofica : un surplus de déduction fiscale très appréciable

Sofica : un surplus de déduction fiscale très appréciable©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 03 novembre 2017 à 09h32

Les Sofica offrent de belles réductions d'impôt. Cette année, le taux maximal d'allègement fiscal est même passé de 36% à 48% du montant investi. Il faut dire que ces outils de financement des productions audiovisuelles remboursent rarement les souscripteurs au niveau de leur mise initiale. Généralement, le taux de remboursement fluctue entre 75% et 90%. Il peut même descendre en dessous de cette fourchette.

Sans carotte fiscale, l'investissement dans les Sofica ne serait donc pas rentable. En revanche, en intégrant la réduction d'impôt, il peut devenir profitable (à condition d'être prêt à prendre un risque).

Un seuil de rentabilité relevé

Avec 48% de réduction d'impôt, le seuil de rentabilité se trouve mécaniquement rehaussé. Auparavant (avec 36% d'allègement fiscal), il fallait être remboursé à hauteur de 64% de son investissement pour simplement rentrer dans ses frais, c'est-à-dire faire un placement à taux 0.

Désormais, il suffira d'obtenir 52% de sa mise à la sortie pour ne pas être perdant.

Un gain de rentabilité de 3,5 point

D'une manière générale, cette nouvelle fiscalité va donc accroître les rendements obtenus. Prenons l'exemple d'un investissement en Sofica avec une sortie au bout de 5 ans (délai nécessaire pour ne pas perdre l'avantage fiscal).

Comme le montre notre tableau ci-dessous, un investisseur remboursé à hauteur de 70% de sa mise obtiendra une rentabilité annuelle moyenne de 5,2%... contre seulement 1,6% avec l'ancien avantage fiscal de 36%.

Quel que soit le niveau du remboursement à la sortie, le nouveau cadre fiscal va donc permettre d'accroître la rentabilité annuelle des investissements en Sofica de 3,5 points environ. Un gain loin d'être négligeable.

Ainsi, avec seulement 80% de remboursement au bout de 5 ans, la rentabilité dépassera déjà les 7,5%.

Et sur 10 ans ?

Parfois, les sorties peuvent également être compliquées et n'intervenir qu'au bout de 10 ans. La rentabilité s'en trouve nécessairement diminuée. Là encore, l'avantage fiscal de 48% va se révéler appréciable.

Un investisseur remboursé à seulement 60% de son investissement au bout de 10 ans dégagera encore 1,9% de rentabilité annuelle... contre -0,6% jusqu'ici avec l'allègement fiscal de 36%.

Pour des sorties à 10 ans, la nouvelle carotte fiscale augmentera mécaniquement les taux de rentabilité interne (TRI) de 1,9 point.

 
1 commentaire - Sofica : un surplus de déduction fiscale très appréciable
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Carte grise sur Internet : une situation kafkaïenne
    Statut : refusé
    Il y a 14 minutes
    le 30 11 2017 à 12 33

    les fonctionnaires des préfectures ont bien compris quels bénéfices immédiats ils pouvaient tirer de la "complication" des remises de cartes grises aux usagers!

    c'est honteux et scandaleux que de tels comportements...et ce ne sont pas des propos comme ça en l'air , mais uniquement des faits avérés vérifiables et démontrables !

    plus de trois mois pour obtenir une nouvelle carte grise après une perte de papiers...et alors quand cela tombe au moment d'un contrôle technique ...alors là c'est franchement un moment historique synthétisant toute la connerie de la France résumée dans son administration et ses fonctionnaires :
    " oui mais pour faire le contrôle technique il faut la carte grise, ...oui mais pour faire la carte grise il faut le contrôle technique...on croirait des Gogols dans un bocal à poissons rouges !



    référence à l'article :

    Esclavage en Libye : l'Afrique, l'UE et l'ONU s'allient
    Statut : refusé
    Il y a 36 minutes
    le 30 11 2017 à 12 12

    Au delà de la gravité de la situation , l'utilisation d'un tel titre pour l’article éclaire à lui seul toute la complexité de la situation.
    l'Afrique est un continent , un lieu géographique que l'on vient associer sur le même plan à une UE ( ?) - on ne sait si on évoque la position géographique ou autre chose- et à un " bidule " dont chacun définit le niveau de démocratie qui lui convient à un moment ou à un autre dans des errements opportunistes qui peuvent ou pourraient servir "la Cause".

    Quelle cause? on ne sait !
    Quels alliés de l’Afrique avec qui ? pour faire quoi ?

    Autant de voie de vagabondage intellectuel et qui dure depuis des décennies....sinon voila fort longtemps, et depuis le temps ou l'ONU et L'UE veulent montrer leur muscle( singulier intentionnel) que les Africains se seraient pris en main ...et auraient dit merci à ces "bestioles administratives" qui sont autant de vers leur suçant la moelle.

    Que fait donc MAcron en Afrique ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]