272 milliards d'euros de prêts immobiliers accordés en 2017

272 milliards d'euros de prêts immobiliers accordés en 2017©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 02 février 2018 à 16h50

Cette fois c'est officiel. Le marché des prêts immobiliers a battu un nouveau record en 2017 avec un score de 272 milliards d'euros, selon la Banque de France. Cela fait toutefois plusieurs semaines qu'il n'y avait plus de suspense, le montant de 2016 (251,7 milliards d'euros) ayant déjà été dépassé à la fin du mois de novembre. Il ne manquait donc plus qu'à connaître le volume exact des prêts accordés l'an passé.

Deux phénomènes expliquent ce dynamisme. Dans un contexte de taux bas, le marché a d'abord été porté par les renégociations. En début d'année, elles ont même été prédominantes (environ 60% des volumes) et ont porté les flux de crédits nouveaux au-delà des 30 milliards d'euros par mois.

Les renégociations ont ensuite marqué le pas. Elles ont par exemple représenté moins de 16% des montants empruntés en décembre et sur l'ensemble de l'année, les volumes ont été un peu inférieurs à ceux de 2016 (112 milliards d'euros après 115 milliards d'euros).

Ceci étant, les prêteurs ont également pu compter sur un niveau de transactions inédit pour offrir un relais au marché. En 2017, quelque 970.000 acquisitions immobilières ont été dénombrées, marquant une hausse de près de 15% par rapport à 2016.

Cette fois c'est officiel. Le marché des prêts immobiliers a battu un nouveau record en 2017 avec un score de 272 milliards d'euros, selon la Banque de France. Cela fait toutefois plusieurs semaines qu'il n'y avait plus de suspense, le montant de 2016 (251,7 milliards d'euros) ayant déjà été dépassé à la fin du mois de novembre. Il ne manquait donc plus qu'à connaître le volume exact des prêts accordés l'an passé.

Deux phénomènes expliquent ce dynamisme. Dans un contexte de taux bas, le marché a d'abord été porté par les renégociations. En début d'année, elles ont même été prédominantes (environ 60% des volumes) et ont porté les flux de crédits nouveaux au-delà des 30 milliards d'euros par mois.

Les renégociations ont ensuite marqué le pas. Elles ont par exemple représenté moins de 16% des montants empruntés en décembre et sur l'ensemble de l'année, les volumes ont été un peu inférieurs à ceux de 2016 (112 milliards d'euros après 115 milliards d'euros).

Ceci étant, les prêteurs ont également pu compter sur un niveau de transactions inédit pour offrir un relais au marché. En 2017, quelque 970.000 acquisitions immobilières ont été dénombrées, marquant une hausse de près de 15% par rapport à 2016.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU