Attention à la condition suspensive d'obtention de son prêt immobilier !

Attention à la condition suspensive d'obtention de son prêt immobilier !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 mars 2020 à 11h10

Les refus de crédits sont déjà en forte hausse et compte tenu des mesures sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus, les risques sont grands de voir les délais de traitement des demandes de prêts s'allonger.

Dans le contexte actuel de forte augmentation des refus de crédits immobiliers pour les emprunteurs qui se heurtent au taux d'endettement maximum de 33% désormais scrupuleusement appliqué par les banques, Maël Bernier, porte-parole du courtier Meilleurtaux, recommande de ne surtout pas négliger la condition suspensive d'obtention de son prêt immobilier. Avec cette clause, l'acquéreur est automatiquement libéré de son engagement envers le vendeur si le prêt immobilier dont il a besoin pour financer l'opération lui est refusé par la banque. L'acquéreur peut ainsi récupérer son dépôt de garantie.

Un jeu dangereux

Or ces derniers mois, dans des villes comme Paris où la concurrence entre acheteurs peut être très rude pour ne pas rater un bien convoité, certains agents immobiliers ont pu conseiller à leurs clients de ne pas inclure de condition suspensive d'obtention du prêt immobilier dans leur compromis de vente afin de favoriser leur dossier auprès des vendeurs. « Un jeu qui devient aujourd'hui très dangereux », prévient Maël Bernier.

La situation sanitaire actuelle ajoute des risques

A moins de payer sans recours à un emprunt, l'acheteur doit choisir un délai obligatoirement supérieur à 30 jours pour obtenir son prêt. Chez le courtier Vousfinancer, Sandrine Allonier conseille d'ailleurs d'allonger ce délai des conditions suspensives sur l'obtention du prêt à 60 jours. Compte tenu des mesures sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus, les capacités de traitement des dossiers vont en effet être plus limitées en l'absence d'une partie du personnel. En conséquence, les délais de traitement des dossiers de crédits dans les banques vont certainement s'allonger. La situation sanitaire actuelle ajoute aussi des risques supplémentaires de voir les refus de crédits augmenter...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.