Immobilier : de fortes hausses de loyers en perspective

Immobilier : de fortes hausses de loyers en perspective©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 août 2018 à 12h55

L'inflation est de retour. En juillet, elle a atteint un pic de 2,3%, ce qui ne sera pas sans effet sur le marché locatif.

Rappelons que pour les locataires en place, l'évolution annuelle des loyers dépend directement d'un indice, l'IRL, qui est lui-même calculé à partir de l'inflation (hors loyers et tabac). Concrètement, à chaque date anniversaire du bail, le loyer peut être réévalué en fonction de l'IRL (indice de référence des loyers).

Ces dernières années, absence d'inflation oblige, les révisions ont été minimes voire nulles. Mais le retour de l'inflation change la donne. A 1,25%, l'IRL du deuxième trimestre a déjà atteint un sommet depuis la mi-2013. Mais la progression promet d'être encore plus spectaculaire en fin d'année.

Au vu de l'inflation déjà constatée, les projections de la Banque de France laissent entrevoir une inflation moyenne de 2,4% entre août et septembre. Certes, il s'agit d'un pronostic global. Mais il y a tout lieu de penser que l'indice hors loyer et tabac sera supérieur à 2% (en juillet, il a été de 2,2% pour une inflation globale de 2,3%).

Les locataires dont le loyer est révisé sur la base de l'IRL du troisième ou du quatrième trimestre doivent donc s'attendre à voir leur loyer augmenter fortement dans les mois à venir.

Mode de révision

La révision à la date anniversaire du bail se fait sur la base du dernier IRL publié par l'Insee. L'indice du deuxième trimestre sert ainsi de référence pour les loyers révisables entre la mi-juillet et la mi-octobre. Les loyers revus entre la mi-octobre et la mi-janvier sont quant à eux basés sur l'IRL du troisième trimestre. L'IRL du quatrième trimestre est de son côté utilisé pour les baux dont la date anniversaire est comprise entre la mi-janvier et la mi-avril. Si l'IRL de référence est de +2%, un loyer de 650 hors charges peut par exemple être porté à 663 euros par le propriétaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.