La baisse des taux d'emprunt immobiliers se poursuit pour la rentrée !

La baisse des taux d'emprunt immobiliers se poursuit pour la rentrée ! ©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 04 septembre 2019 à 13h59

Les records continuent à tomber avec par exemple 0,85% sur 25 ans négocié par le courtier Cafpi en septembre...

La rentrée semble encore placée sous le signe d'une baisse des taux des emprunts immobiliers avec des nouveaux records de négociations mentionnés par les courtiers. Il faut dire que le contexte de marché reste exceptionnel depuis la dernière réunion de la Banque centrale européenne (BCE) qui a ouvert fin juillet la porte à de nouvelles baisses des taux directeurs dans les mois à venir et n'envisage plus de hausse avant la mi-2020 au plus tôt. En réaction, les taux d'emprunt de la France (OAT 10 ans) se sont encore enfoncés en territoire négatif pour évoluer actuellement autour de -0,4%. Une situation incroyable à laquelle il faut ajouter le taux négatif sur les dépôts des banques auprès de la BCE (-0,4%), ce qui les incite naturellement à prêter plutôt que d'être taxées sur leurs liquidités excédentaires.

Nouveaux records pour les meilleurs profils

En moyenne, les taux accordés se situent actuellement autour de 1% sur 10 ans, 1,15% sur 15 ans, 1,35% sur 20 ans et 1,55% sur 25 ans. Dès que les emprunteurs ont de quoi séduire les banques avec des revenus élevés et une forte capacité d'épargne, les records continuent à tomber avec par exemple 0,85% sur 25 ans négocié par le courtier Cafpi en septembre.

Le courtier Emprunt Direct parle aussi de taux qui reculent nettement en septembre avec pour les excellents dossiers des offres qui descendent jusqu'à 0,30% sur 10 ans, 0,50% sur 15 ans, 0,60% sur 20 ans et 0,85% sur 25 ans.

Pas de pause estivale

« Le mois de septembre, traditionnellement riche en transactions immobilières, s'annonce comme un mois encore très dynamique, avec des banques en forte conquête », constate Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. Et de souligner qu'en juillet et août 2019, contrairement à ce qu'on observe traditionnellement, il n'y a pas eu de remontées de taux de crédit pour réguler le flux de demandes pendant les congés estivaux, certaines banques ayant même à nouveau baissé leurs taux en août de 0,10% pour poursuivre leurs stratégies de conquête.

Nouvelles opportunités de renégociations

Dans ce contexte où il est désormais possible d'emprunter à moins de 1% sur 15 ou 20 ans, Vousfinancer souligne que de nouvelles opportunités de renégociations ou de rachats de crédits sont apparues, notamment pour des prêts récents de 2016 ou même 2017, souvent souscrits à des taux proches de 2%.

Encore des baisses sur les durées longues ?

Si les courtiers s'accordent à penser qu'aucune hausse des taux immobiliers ne devrait se manifester avant la fin de l'année, Cafpi pronostique encore des baisses significatives sur les durées longues, très largement utilisées aujourd'hui par les primo-accédants. « Au vu des annonces politiques et de la tendance du marché, d'ici la fin de l'année l'ensemble des banques devrait s'aligner sur des taux inférieurs à 1% jusqu'à 25 ans, et ce, quel que soit le profil de l'emprunteur », prédit Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.