La belle dynamique de l'immobilier parisien va-t-elle se gripper ?

La belle dynamique de l'immobilier parisien va-t-elle se gripper ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 04 décembre 2018 à 10h27

Il y a deux ans, Paris avait su se relever des attentats qui l'avaient temporairement privée des touristes et investisseurs étrangers. Les manifestations violentes qui viennent de frapper le centre de la capitale en marge du rassemblement des gilets jaunes pourraient de nouveau faire de l'ombre passagère au prestige de l'immobilier parisien, en particulier du point de vue des acquéreurs étrangers qui représentent parfois une grande part des acquéreurs dans les beaux quartiers.

Prix en hausse et délai de vente réduit

Un contexte qui risque aussi de casser une belle dynamique affichée tout au long de l'année 2018 à Paris comme dans d'autres grandes métropoles. Le spécialiste de l'estimation des prix immobiliers, MeilleursAgents.com, estime que les prix à Paris sont en augmentation de 5,3% depuis le début de l'année à près de 9 400 euros le m² en moyenne. Le délai moyen de vente est particulièrement réduit avec 51 jours seulement et MeilleursAgents.com calcule un indice de tension immobilière de 23%, soit près d'un quart d'acheteurs de plus de que de vendeurs sur le marché parisien.

1 arrondissement sur 2 au-dessus de 10 000 €

La chambre des notaires évalue pour sa part le prix moyen au m² proche de 9 600 euros (+7% de hausse annuelle) et estime qu'il dépasse désormais la barre des 10 000 euros dans un arrondissement sur deux. Même les 8e, 9e et 16e, qui étaient restés un peu à l'écart du mouvement de reprise, viennent de passer ce cap au troisième trimestre. Seul le 19e arrondissement connaît encore un prix moyen inférieur à 8 000 euros le m². Les notaires calculent par ailleurs une hausse des prix de 23% à Paris en près de 4 ans de progression accumulée depuis la mi-2015.

Petite couronne

Au niveau de la banlieue parisienne, MeilleursAgents.com observe que la petite couronne est tirée par la forte hausse de la Seine-Saint-Denis concentrée dans les villes les plus attractives et dynamiques, connectées au réseau de transport en commun, et véritable marché de report pour les parisiens (+8,5% à Montreuil et +5,5% à Saint-Denis depuis le début de l'année).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.