La remontée des taux d'emprunt se poursuit

La remontée des taux d'emprunt se poursuit©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 07 mai 2020 à 14h03

En deux mois de confinement, le taux moyen sur 20 ans est ainsi remonté d'environ 30 points de base en passant de 1,20%-1,30% à 1,50%...

Le courtier en prêts immobiliers Vousfinancer estime que 80% des banques acceptent désormais d'étudier les nouveaux dossiers d'emprunts, mais sous conditions. Les banques appliquent plus strictement que jamais les recommandations du Haut conseil de stabilité financière en étant notamment particulièrement attentives à ne pas dépasser un endettement de 33%, constate Vousfinancer.

Des taux en nette hausse depuis 2 mois

Concernant les taux, la remontée déjà très significative en avril semble se poursuivre même si toutes les banques n'ont pas encore communiqué de nouveaux barèmes pour le mois de mai. Comme le mois dernier, toutes les banques qui mettent à jour leurs grilles de taux le font cependant à la hausse.

« Après une assez forte hausse des taux observée en avril, ceux-ci continuent leur ascension en mai, au vu des premiers barèmes transmis en ce début de mois par les établissements financiers », note le courtier Emprunt Direct, tout en soulignant que de nombreux acteurs n'ont toujours pas communiqué de grilles au titre de mai. « Quelques rares établissements qui n'avaient pas encore remonté leurs taux l'ont fait ces derniers jours, de 0,15% en moyenne mais jusqu'à 0,30% pour une banque nationale », observe de son côté Vousfinancer.

En deux mois de confinement, le taux moyen sur 20 ans est ainsi remonté d'environ 30 points de base en passant de 1,20%-1,30% à 1,50% et il est désormais difficile d'obtenir un taux inférieur à 2% sur 25 ans pour les profils les moins attractifs aux yeux des banques.

Coût du risque

Comme le rappelle le président fondateur d'Emprunt Direct, Alban Lacondemine, cette hausse s'explique notamment par le fait que les banques intègrent une forte hausse du coût du risque, impliquée par les conséquences de la crise du Coronavirus.

« Les banques anticipent une dégradation de la situation économique dans les mois prochains. Elles nous demandent donc d'être plus vigilants sur la situation professionnelle des emprunteurs, le secteur d'activité dans lequel ils travaillent, le taux d'endettement, la part de l'apport par rapport au montant du bien, la valorisation du bien et l'épargne après projet en cas de coup dur. Elles sont clairement plus prudentes qu'en 2019 », ajoute le fondateur de Vousfinancer, Jérôme Robin.

Les délais de réponse reviennent à la normale

Une bonne nouvelle quand même : Vousfinancer relève que comme les nouvelles demandes de prêts sont peu nombreuses et que la plupart des banques ont traité le stock de crédit qu'elles avaient accumulé avant le confinement, les accords de crédit, lorsqu'ils sont positifs, sont obtenus actuellement rapidement, parfois même en quelques jours !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.