La remontée des taux longs n'a pas encore eu d'impact sur les taux immobiliers

La remontée des taux longs n'a pas encore eu d'impact sur les taux immobiliers©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 février 2018 à 14h19

La remontée des taux longs (le rendement de l'OAT 10 ans est passé de 0,7% en début d'année à près de 1% aujourd'hui) n'a pour l'instant pas influencé les taux d'emprunts immobiliers proposés par les banques. Les barèmes communiqués par les courtiers pour le mois de février ne font pas apparaître de variations significatives par rapport à janvier. Cette stabilité déjà constatée en janvier reste donc synonyme de taux toujours très bas avec des possibilités de décotes toujours très importantes pour les profils recherchés par les banques.

Ralentissement de la demande

Depuis quelques mois, les demandes de financements ralentissement, notamment en lien avec le rabotage  et le recentrage de certaines des aides au logement (PTZ, Pinel et fin de l'APL accession). Les banques sont donc incitées à proposer les taux les plus bas pour attirer les acquéreurs.

On emprunte aujourd'hui en moyenne autour de 1,2% sur 10 ans, 1,45% sur 15 ans, 1,65% sur 20 ans et 1,9% sur 25 ans. Pour les meilleurs dossiers, les courtiers parviennent à descendre jusqu'à 0,8% sur 10 ans, 1% sur 15 ans, 1,2% sur 20 ans et 1,5% sur 25 ans. Des taux qui restent à peine supérieurs aux records observés en novembre 2016 autour de 1,5% pour la moyenne sur 20 ans.

Les taux directeurs sous surveillance

Il reste maintenant à surveiller les taux longs qui évoluent au gré du changement de politique monétaire en cours aux Etats-Unis et en en Europe, susceptible de s'accélérer avec la reprise économique et surtout de l'inflation.

«Si les taux directeurs se stabilisent sous la barre des 1% comme cela semble être le cas, nous ne devrions pas observer de mouvements importants sur les barèmes de nos partenaires à court terme», pronostique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com, tout en reconnaissant que «nous sommes certainement dans une situation exceptionnelle au niveau des taux des crédits aux particuliers qui pourraient repartir légèrement à la hausse tout en restant sous la barre des 2% (sur 20 ans) encore quelques mois».

Changement d'environnement monétaire

«La posture actuelle des banques pourrait bien ne pas être tenable à court et moyen terme. Le changement radical de l'environnement sur les marchés obligataires devrait contraindre les établissements à répercuter, dans les semaines à venir, des hausses au sein de leurs grilles», souligne  de son côté Alban Lacondemine, Président du courtier EmpruntDirect.

Taux des emprunts immobiliers en février 2018L'Argent&Vous d'après les barèmes des courtiersDurée d'emprunt10 ans15 ans20 ans25 ansTaux moyen1,20%1,45%1,65%1,90%Taux minimum pour les meilleurs profils0,80%1,00%1,20%1,50%

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU