Le nouveau DPE entre en vigueur aujourd'hui et vous risquez parfois une mauvaise note !

Le nouveau DPE entre en vigueur aujourd'hui et vous risquez parfois une mauvaise note ! ©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 juillet 2021 à 10h10

A partir de ce jeudi 1er juillet 2021, le nouveau DPE favorise l'électricité par rapport au gaz du point de vue de son bilan carbone.

A partir de ce jeudi 1er juillet 2021, le nouveau DPE favorise l'électricité par rapport au gaz du point de vue de son bilan carbone.

C'est aujourd'hui qu'entre en vigueur le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE), un document obligatoire pour tous les logements mis en vente ou proposés à la location. A partir de ce jeudi 1er juillet 2021, lorsque vous ferez appel à un diagnostiqueur, l’efficacité énergétique de votre habitation sera mise en valeur selon deux critères distincts : sa consommation primaire d’énergie qui dépend principalement de l’isolation et son empreinte carbone déterminée par les émissions de gaz à effet de serre calculées par rapport aux types d’énergie utilisées (gaz, électricité, bois, fioul…). Mais attention, pour ces deux critères, c’est la moins bonne note qui définira l’étiquette finale.

Valeur verte

Pour les logements les moins performants F et G, un pictogramme « passoires énergétique » apparaîtra d’ailleurs en rouge. De quoi rappeler que ces logements deviendront interdits à la location d’ici quelques années. Ce nouveau DPE pourrait donc accentuer la « valeur verte » des logements, c’est-à-dire la meilleure valorisation des plus performants au détriment des plus énergivores qui risquent de voir leur décote se creuser.

Il risque d’ailleurs d’y avoir des plus ou moins bonnes surprises car la Fédération Nationale du Logement (FNAIM) estime que 40% des biens vont changer de classe entre le nouveau et l’ancien DPE… « Selon les premiers retours que nous avons, 200.000 logements chauffés au gaz et 600.000 logements chauffés au fioul vont devenir des logements énergivores (classés E, F et G) », explique le Président de la FNAIM, Jean-Marc Torrollion. « À l’inverse, bien sûr, des logements classés F basculeront en E mais il faut se préparer à ce que beaucoup de Français soient surpris de leur classement DPE, y compris de la déception par rapport au classement A, B ou C qu’ils pensaient avoir », prévient Jean-Marc Torrollion.

Pour bien comprendre ces changements, il faut souligner que le nouveau DPE favorise en effet l'électricité par rapport au gaz du point de vue de son bilan carbone : sont donc avantagés notamment les maisons chauffées avec une pompe à chaleur par rapport à une chaudière gaz.

Affichage des consommations

À compter du 1er janvier 2022, l’affichage des deux étiquettes et de l’estimation du montant moyen des factures énergétiques du logement (une nouveauté du DPE) sera rendu obligatoire sur toutes les annonces immobilières. Cet indicateur mentionnant une évaluation de la facture énergétique théorique du logement sous forme de fourchette (en fonction de ses caractéristiques et en incluant l’éclairage et même la climatisation si le logement en est équipé) est une autre évolution du nouveau DPE.

Les catégories de logements énergivores

Parmi les logements énergivores classés E, F et G qui n’ont pas été suffisamment réhabilités ces dernières années, la FNAIM distingue 3 catégories :

- Les biens classés G sont souvent dénués d’isolation en toiture et/ou disposent pour les uns d’une chaudière fioul vétuste, pour les autres d’un chauffage électrique dont le coût est prohibitif. Ces biens sont parfois dangereux pour leurs occupants et nécessitent bien souvent en pratique une véritable réhabilitation.

- Les logements classés F sont principalement des bâtiments peu ou très mal isolés, le plus souvent des constructions d’après-guerre. Ils sont jugés, de loin, les plus difficiles à rénover, avec un coût de réhabilitation au m² élevé.

- Les logements classés E et F, construits en général avant 1948, sont généralement des immeubles qui possèdent des atouts structurels considérables. Leur situation au cœur des villes et des villages permet une valorisation foncière plus accessible avec la mise en œuvre d’une rénovation énergétique couplée à une réhabilitation.

Scénarios de travaux

Le nouveau DPE insistera sur les actions de rénovation énergétique à entreprendre en priorité et proposera des scénarios de travaux avec leurs conséquences sur la performance après travaux. Une évaluation du coût de chaque bouquet de travaux sera indiquée sous la forme d’une fourchette de prix. De quoi permettre de mieux évaluer les coûts auxquels un acquéreur doit s’attendre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.