Dossier

Les conséquences du reconfinement pour vos projets immobiliers

4. Les visites de biens immobiliers ne sont plus autorisées pendant le confinement

Les visites de biens immobiliers ne sont plus autorisées pendant le confinement©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 30 octobre 2020 à 16h23

Etat des lieux et remise des clés restent possibles lorsqu'ils sont associés à un déménagement dans les jours qui suivent...

Avec ce nouveau confinement, les agences immobilières sont contraintes de ne plus accueillir de public et doivent suspendre les visites. La digitalisation des tâches, les visites en vidéo et la visioconférence vont à nouveau pallier la restriction des déplacements nécessaire à endiguer la propagation du virus. D'autant que les agents immobiliers sont devenus très habitués à utiliser ces outils, peut-être pas autant que les utilisateurs d'ailleurs...

Uniquement des visites virtuelles

Les trois grands syndicats de l'immobilier, FNAIM, Plurience et l'Unis, avaient annoncé hier être en discussion avec le gouvernement pour faciliter une continuité des services et préserver la mobilité des Français. Ils demandaient de permettre aux clients d'aller au bout de leurs projets d'acquisition et de changement de logements en considérant les visites comme un motif de déplacement dérogatoire.

La ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a cependant précisé ce matin sur Radio-immo que les visites des particuliers ne sont plus possibles pour un projet d'achat ou de location et doivent se faire uniquement par vidéo. Emmanuelle Wargon a rappelé que les déménagements restent autorisés. Etat des lieux et remise des clés sont donc possibles lorsqu'ils sont associés à un déménagement dans les jours qui suivent.

Les professionnels peuvent se déplacer

Enfin, les déplacements professionnels des agents immobiliers chez des clients restent autorisés, notamment pour prendre des photos ou tourner une vidéo permettant des visites virtuelles. Cela peut être toléré également pour signer un mandat même si la signature en ligne est recommandée, le but étant bien sûr de limiter les déplacements et les contacts.

Situation réévaluée tous les 15 jours

La ministre déléguée au logement a précisé que la situation serait réévaluée tous les 15 jours en fonction de l'évolution de l'épidémie et a promis d'étudier la possibilité d'autoriser des visites qui seraient motivées par un caractère véritablement urgent, lié par exemple à un déménagement ou à une mutation professionnelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.