Meilleurs Agents pense que le marché immobilier pourrait progressivement repartir à partir de septembre

Meilleurs Agents pense que le marché immobilier pourrait progressivement repartir à partir de septembre ©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 30 mars 2020 à 10h57

Mais les acheteurs devraient reprendre la main après une baisse des prix sur le territoire français pour les mois à venir...

Alors que le marché immobilier français est paralysé depuis le début du confinement le 17 mars dernier, le spécialiste des prix Meilleurs Agents tente d'éclairer la situation en présentant différents scenarii quant à l'évolution du marché de la pierre à court et moyen terme.

Confinement

Dans l'immédiat, on le sait, le marché immobilier est à l'arrêt puisque les agences immobilières ne reçoivent plus de public, que les visites de biens ne sont plus possibles et que les banques n'étudient plus de nouvelles demandes de prêts. A court terme et au-delà de la seule période de confinement, une forte contraction du volume de transactions est donc à attendre, d'autant que comme le rappelle Meilleurs Agents, cette crise intervient en pleine saison de l'immobilier, les mois de mars et avril représentant à eux seuls 20% des promesses de ventes qui sont signées chaque année.

Dégâts psychologiques

Dans le meilleur des cas, la plate-forme de mise en relation des acquéreurs et des agences immobilières en conclut que même si la plupart des ventes seront réalisées dans la durée, il y aura bien 100.000 à 200.000 transactions en moins en 2020 pour le marché résidentiel ancien. S'ensuivra aussi des dégâts psychologiques car « même pour ceux dont la situation financière ne sera pas directement impactée, on peut craindre une crise de confiance alimentée par la peur du chômage et de l'avenir, repoussant mécaniquement un projet qui les engage sur le long terme », souligne Meilleurs Agents.

Les acheteurs pourraient reprendre la main

Par ailleurs, dans un marché à l'arrêt, certaines situations (obligations professionnelles, changements familiaux, successions...) forcent des ménages à poursuivre leur projet immobilier. « Ces contraintes pesant davantage sur les vendeurs, le rapport de force entre l'offre et la demande qui depuis des années avantageait ces derniers, devrait se retourner », estime la plate-forme.

La baisse des prix sera moins forte dans les grandes agglomérations

Meilleurs Agents anticipe dès lors une baisse des prix sur le territoire français pour les mois à venir. Cette baisse resterait cependant modérée et épargnerait davantage les grandes métropoles qui profite d'une réserve de demande et pour lesquels les acheteurs potentiels sont financièrement moins impactés, avec par exemple une large proportion de cadres en CDI pouvant télétravailler.

Une reprise possible dès septembre

En regardant plus loin, dans l'hypothèse où l'épidémie est maîtrisée avant l'été avec une sortie de crise rapide où les différentes mesures prises par le gouvernement et par la Banque Centrale Européenne portent leurs fruits, Meilleurs Agents pense que le marché immobilier pourrait repartir sans trop de heurts dès septembre. Il connaîtrait alors une reprise dynamique sur la fin de l'année 2020, soutenue par le report partiel de certains projets mis entre parenthèse au printemps. C'est le scénario privilégié par Meilleurs Agents.

Scénario noir

« Cependant, un scénario plus sombre peut se profiler à long terme et impacter fortement l'économie française qui reste sous la menace de trois risques de différentes natures : une réapparition du virus et de nouvelles mesures de confinement, une nouvelle récession et une crise financière », prévient Meilleurs Agents qui n'écarte pas une phase de repli qui pourrait durer plusieurs années...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.