Prêts immo : un emprunteur français sur deux a déjà changé de banque

Prêts immo : un emprunteur français sur deux a déjà changé de banque©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 janvier 2018 à 09h00

En matière de prêts immobiliers, les Français sont-ils fidèles à leur établissement de crédit ? Pas vraiment à en croire les résultats de l'étude Value of Home publiés ce mercredi par HSBC.

Selon cette enquête menée par Kantar TNS, 52% des emprunteurs interrogés ont déjà changé de banque. Au sein des 10 pays* dans lesquels le sondage a été mené, la moyenne est nettement plus basse : 44%. Sur ce plan, les Français ne sont devancés d'une courte tête que par les Britanniques (53%).

Un mouvement plus marqué chez les millenials

Il est également intéressant de noter que si les baby-boomers français sont 52% dans ce cas (et les représentants de la génération X 49%), la mobilité est encore plus forte chez les plus jeunes. Dans la catégorie des millenials, 62% sont déjà allés voir ailleurs.

La tendance a la mobilité pourrait donc s'accroître à l'avenir d'autant que les emprunteurs français sont de surcroît 79% à avouer avoir déjà regardé ce que proposait la concurrence (61% à l'échelle mondiale).

Les Français très sensibles aux conditions de crédit

Sans surprise, l'obtention de meilleures conditions est la motivation principale. Mais ce critère apparaît bien plus important dans l'Hexagone (82%) que dans les autres pays (55%).

Il faut dire qu'en France comme ailleurs, le poids de l'endettement immobilier est élevé. En moyenne, les Français disent y consacrer 36% de leurs revenus mensuels, et même quelque 40% pour les plus jeunes.

Inquiétudes chez les candidats à l'accession

Du côté de ceux qui projettent de s'endetter, 38% craignent d'avoir des difficultés à rembourser leurs échéances et 76% estiment qu'il leur sera difficile de réunir l'apport nécessaire. 68% des futurs acquéreurs pensent qu'ils devront apporter jusqu'à 20% du prix du bien. En moyenne, l'effort nécessaire est estimé à 7 ans d'épargne contre 5 ans au niveau mondial.

Dans ces conditions, il n'est pas étonnant de constater que plus d'un primo-accédant sur quatre (28%) compte sur le soutien financier familial pour boucler son projet immobilier.

Les Français sont-ils bien informés ?

HSBC s'est aussi intéressé au niveau d'information des emprunteurs. Or sur ce point, la situation française apparaît paradoxale. 91% des Français disent connaître la durée résiduelle de leur prêt (en années). Ils devancent ici les emprunteurs des autres pays (87%). En revanche, ils ne sont que 65% à connaître le montant des intérêts de leur financement (contre un score de 80% à l'étranger).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU