Résidences secondaires : l’Occitanie en tête des régions les plus sollicitées

Résidences secondaires : l’Occitanie en tête des régions les plus sollicitées©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 mai 2021 à 12h00

L’engouement des Français pour l’acquisition d’un second toit ne cesse de progresser. D'après des données relevées par le courtier Pretto, la région méridionale ressort en tête des demandes de résidences secondaires au début de l'année 2021.

L’engouement des Français pour l’acquisition d’un second toit ne cesse de progresser. D'après des données relevées par le courtier Pretto, la région méridionale ressort en tête des demandes de résidences secondaires au début de l'année 2021.

Une analyse menée par le courtier immobilier Pretto sur plus de 12.000 simulations de demandes de crédits entre janvier et avril 2021 montre que l'Occitanie est la première destination sollicitée des Français en quête d'une résidence secondaire.

Avec 12,3% des demandes, la région ressort à la première place des demandes, l'Hérault, les Pyrénées Orientales et l'Aude étant les départements les plus prisés.

2e du classement, l'Auvergne Rhône-Alpes se distingue avec une préférence des acquéreurs pour la Haute-Savoie, la Savoie et le Rhône. Elle est suivie de la Nouvelle-Aquitaine - avec la Charente-Maritime, la Gironde et Les Landes - et de l'Ile-de-France.

L'Ile-de-France aux Franciliens

Regroupant 9% des résidences secondaires du territoire, selon les données de l'Insee, la région parisienne occupe une place à part dans le cœur de ses propres résidents. Car si elle ne ressort qu'à la quatrième place de ce classement national, elle figure en tête des demandes des habitants franciliens relevées par le courtier.

"Nombreux sont les Franciliens qui choisissent l'Île-de-France pour leur résidence secondaire. Le département de Seine-et-Marne attire aussi de plus en plus de futurs acquéreurs, notamment grâce à ses grands espaces verts", commente Pierre Chapon, directeur général de Pretto.

Critère de proximité

Ce tropisme s'explique aussi par le principal critère que retiennent les Français pour leurs projets d'achats de résidence secondaire : une certaine proximité avec leur domicile principal, un critère d'autant plus prégnant depuis la généralisation du télétravail.

Les périodes de confinement successives et les restrictions sociales qui se sont imposées dans le quotidien des ménages ont entraîné beaucoup de propriétaires à envisager leur second toit comme une résidence "semi-principale", susceptible d'être occupée non seulement pendant leurs vacances, mais aussi en période de travail.

Selon Pretto, 75% des Français recherchent ainsi une résidence secondaire située à moins de 400 kilomètres de leur domicile, et 50% à moins de 140 kilomètres.

Trou normand

C'est ce critère de proximité qui explique aussi sans doute le grand succès de la région Normandie auprès des propriétaires franciliens, région "hautement recherchée depuis le 1er déconfinement en mai 2020", note le courtier.

Le marché immobilier y est très tendu, comme par exemple dans le pays d'Auge : "les biens se font rares et les demandes ont bondi de 5 à 20 par jour, témoigne un agent immobilier du secteur auprès de Pretto. Cette demande impacte les prix immobiliers : on observe une hausse de 20 % sur certains biens".

Après plus d'une année rythmée par la crise sanitaire, l'appétit des Français pour les résidences secondaires continue de progresser : en hausse de 22% entre 2019 et 2020 (périodes mai-décembre), les recherches pour ces biens sont désormais supérieures de 30% par rapport à la période précédant la crise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.