Toujours une forte demande sur l'immobilier de prestige à Paris

Toujours une forte demande sur l'immobilier de prestige à Paris ©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 juin 2018 à 09h18

Paris continue à afficher un grand dynamisme dans l'immobilier de prestige, autant auprès d'une clientèle française qu'étrangère, avec notamment un retour des Américains. A l'occasion d'une table ronde organisée ce jeudi par le site d'annonces immobilières Lux-Residence.com, plusieurs dirigeants de réseaux immobiliers haut de gamme (Barnes, Coldwell Banker France & Monaco, Daniel Féau, Engel & Völkers, Sotheby's International Realty France & Monaco, Vaneau) ont détaillé leur activité des derniers mois.

Preuve que l'immobilier de prestige parisien reste incontournable auprès des clients fortunés, Barnes a réalisé au premier semestre 2018 145 ventes éclairs. Il s'agit de ventes qui se réalisent en quelques jours seulement, le plus souvent au prix du mandat, sans négociations. Le président de Barnes, Thibault de Saint-Vincent, s'attend quand même à une accalmie sur les prix après une hausse de plus de 30% depuis 3 ans, voire beaucoup plus dans certains quartiers.

Cadres supérieurs et dirigeants français

Laurent Demeure, PDG de Coldwell Banker France & Monaco, note que le premier semestre 2018 a été marqué par le fort retour des dirigeants français qui ont touché d'importants bonus avec la reprise de la croissance en France. « Cela nous a permis de réaliser de nombreuses transactions entre 6 et 12 millions d'euros sur de beaux Hôtels particuliers ou de vastes appartements de réception à Paris ». Pour le deuxième semestre 2018, il s'attend à un retour des acheteurs internationaux séduits par une meilleure image de la France à l'étranger et des prix stables et réalistes mais aussi à un intérêt soutenu des français résidant à Londres pour lesquels investir à Paris fait à nouveau sens.

David Scheffler, président du groupe Engel & Völkers en France, observe aussi parmi ses clients de plus en plus de cadres supérieurs qui accèdent à des budgets supérieurs à 2 millions d'euros pour des appartements familiaux grâce à des taux d'emprunt au plancher.

Saint-Germain-des-Prés

Inès Fonteneau, qui dirige l'agence Daniel Féau de Saint-Germain-des-Prés, note aussi une forte augmentation des ventes supérieures à 2 millions d'euros. Sur le segment de 2 à 4 millions d'euros, Inès Fonteneau parle d'une forte hausse des prix allant jusqu'à +15% depuis le début de l'année sur son secteur (en moyenne 18 500 €/m²). Un phénomène alimenté par la faiblesse de l'offre par rapport à la demande alors que la clientèle internationale est de retour, en particulier les Américains.

L'Ouest Parisien

Evoquant l'Ouest Parisien, Paulo Fernandes de Sotheby's International Realty France & Monaco, souligne que le 16ème arrondissement, tout comme sa voisine Neuilly-sur-Seine, abritent une clientèle franco-française qui n'a plus peur d'accéder à des biens d'exception. Quant aux 8ème et 17ème arrondissements de Paris, ils attirent de par leur proximité avec le parc Monceau, la présence de nombreux commerces et surtout des écoles qui correspondent à ce que recherche la clientèle très familiale, composée essentiellement de CSP ++, dirigeants, et professions libérales.

Le 9ème à la mode

Alexis Caquet, directeur général du réseau Vaneau, attire l'attention sur les arrondissements centraux comme le Marais qui, tout comme le 9ème, ont le vent en poupe depuis maintenant plusieurs années, avec des prix au m² qui ont augmenté de plus de 14% depuis 2 ans. D'après Alexis Caquet, le 9ème est d'ailleurs le seul arrondissement à avoir connu une hausse de prix supérieure à 10% sur les premiers mois de 2018 en passant au-dessus des 10 000 €/m² en moyenne mais jusqu'à 14 000 € pour des biens de prestige en dernier étage avec une belle vue. « Des prix qui étaient encore impensables il y a un an ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.