Vous avez souscrit un emprunt entre 2015 et 2016, pensez à une renégociation !

Vous avez souscrit un emprunt entre 2015 et 2016, pensez à une renégociation !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 30 mars 2018 à 10h51

On en parle beaucoup mois depuis l'an dernier mais les renégociations de crédits immobiliers peuvent rester opportunes, en particulier pour certains emprunts souscrits en 2015 et en 2016. Le courtier en emprunts immobiliers Vousfinancer vient d'enregistrer en mars une remontée de la demande portant sur des renégociations : celle-ci représentant 10% des demandes de prêts enregistrées chez le courtier alors que ce chiffre était tombé à 5 % en janvier 2018.

Vousfinancer associe cette évolution à la faiblesse des taux d'intérêt, avec même une dizaine de banques ayant à nouveau baissé leurs barèmes en mars, de sorte que certains emprunteurs parviennent aujourd'hui à obtenir des prêts à des conditions proches des meilleurs niveaux historiques.

Ecart favorable

Vousfinancer observe qu'il existe désormais un écart de 0,70 à 1 point avec les taux des crédits souscrits en 2015 et au premier trimestre 2016, crédits qui en 2016 et 2017, étaient trop récents pour être renégociés. En 2015 les taux étaient en effet compris entre 2,30% et 2,60% sur 20 ans, à comparer à une fourchette actuelle de 1,30% à 1,60% sur la même durée. Pour les meilleurs profils, il est même aujourd'hui possible de négocier des taux proches de 1% sur 15 ans, 1,15% sur 20 ans et 1,45% sur 25 ans.

« Il y a aujourd'hui pour certains emprunteurs ayant souscrits un crédit ces dernières année une fenêtre de tir avec véritable intérêt à renégocier, d'autant que c'est en début de prêt que les mensualités sont constituées d'une plus grande part d'intérêts, c'est donc à ce moment-là que l'effet de la baisse du taux du crédit a le plus d'impact sur le coût du crédit. Dans ce contexte, un écart de taux de 0,70 point peut même suffire à compenser les frais engendrés par l'opération » conseille Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.

Jouer sur la durée

A l'occasion d'une renégociation ou d'un rachat de crédit, on peut aussi jouer sur la durée de remboursement. Un prêt souscrit à l'origine sur 20 ans peut être par exemple être ramené sur 15 ans 2 ou 3 ans plus tard. Si cela ne baissera pas la mensualité, l'économie s'en trouvera améliorée, d'une part grâce à la réduction de la durée de remboursement mais aussi grâce à l'écart favorable entre un taux sur 15 ans et un taux sur 20 ans (plus la durée est courte, plus le taux est bas).

Exemple

Vousfinancer cite l'exemple très favorable d'un crédit de 300 000 € souscrit en janvier 2016 à 2,60% sur 25 ans (mensualité de 1 360 €). Un emprunteur avec un bon profil peut actuellement le renégocier à 1,3% sur 20 ans (capital restant dû de 281 000 €, soit un nouveau prêt de 288 000 € intégrant les frais, l'indemnité de remboursement anticipé et la nouvelle garantie).

Le gain sera de 45 500 € en gardant la même mensualité. En conservant la même durée restante de 23 ans environ, avec un taux à 1,60 %, la baisse de la mensualité sera de 105 € environ (1 255€) et le gain total de 28 900 €.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.