Emmanuel Macron exclut tout nouvel impôt

Emmanuel Macron exclut tout nouvel impôt©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 avril 2018 à 10h16

Il n'y aura pas de nouvel impôt, ni d'augmentation de la pression fiscale. Emmanuel Macron l'a assuré dimanche lors de son entretien accordé à BFM TV, RMC et Mediapart. Autrement dit, la suppression progressive de la taxe d'habitation ne sera pas compensée par une nouvelle ponction sur les ménages.

Le gouvernement devra donc explorer d'autres voies pour maintenir les recettes des collectivités locales. Sans donner de détails, le président de la République a dit vouloir « refondre en profondeur la fiscalité locale ». L'impôt sur la fortune immobilière (IFI) pourrait-il par exemple être alloué aux collectivités ? Emmanuel Macron ne l'a pas exclu. Mais quoi qu'il en soit, les 850 millions d'euros de l'IFI ne suffiront pas à compenser le manque à gagner dû à la suppression de la taxe d'habitation (plus de 20 milliards d'euros).

Le flou demeure sur la taxe foncière

L'entretien n'a pas non plus permis de clarifier la question de la taxe foncière. Le mois dernier, Matignon a certes écarté l'idée que la taxe foncière soit à l'avenir liée aux revenus. Mais cela ne signifie pas qu'elle sera maintenue dans sa forme actuelle. Rien n'est décidé sur une éventuelle réforme de cet impôt, a précisé Emmanuel Macron.

Doit-on en déduire que le gouvernement pourrait mener à bien le serpent de mer de la réforme des valeurs locatives ? En mars, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait estimé de son côté qu'une telle réforme était « simple à dire, mais pas simple à faire ».

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.