Dossier

Prélèvement à la source : un changement à anticiper

1. Impôts : le prélèvement à la source arrivera bien en 2019

Impôts : le prélèvement à la source arrivera bien en 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 13 novembre 2017 à 14h35

Initialement prévue en 2018 avant d'être reportée d'un an par le nouvel exécutif, la mise en place du prélèvement à la source interviendra bien en 2019. Le ministre de l'Action et des Comptes publics l'a confirmé ce lundi.

Globalement, le dispositif reprendra les mesures prévues dans le projet du précédent gouvernement. Ainsi, l'impôt dû sur les revenus de 2019 sera payé en 2019 (et non plus avec un an de décalage).

Une généralisation de la mensualisation

Les salaires et retraites feront l'objet d'un prélèvement à la source chaque mois en fonction d'un taux transmis par le fisc (en fonction du taux d'imposition moyen du contribuable).

Pour les revenus des indépendants et les revenus fonciers, l'imposition se fera sous forme d'acomptes mensuels ou trimestriels.

Une régularisation devra tout de même avoir lieu a posteriori (le taux moyen évoluant avec le niveau de revenus). Loin d'être libératoire, le prélèvement à la source s'apparentera donc surtout à une mensualisation forcée (avec un paiement sur 12 mois au lieu de 10).

Comme prévu à l'origine, les contribuables en couple pourront opter pour des taux individualisés (correspondant aux revenus de chacun). Par ailleurs, les personnes ne souhaitant pas faire connaître à leur employeur leur taux d'imposition pourront choisir un taux neutre.

Des simulations dès octobre 2018

En revanche, le gouvernement a tenu compte des rapports publiés récemment et a procédé à quelques aménagements techniques. Ils concernent par les exemples les pénalités en cas de modulation à la baisse erronée de son taux d'imposition par un contribuable. Elles seront allégées par rapport au dispositif initial.

Enfin, le gouvernement souhaite faciliter  la mise en place que cela concerne les entreprises ou les particuliers. Ainsi, les contribuables connaîtront dès l'automne 2018 leur taux de prélèvement. Et à des fins pédagogiques, des simulations seront effectuées à partir d'octobre 2018. Les salariés et les bénéficiaires de pensions seront alors informés de leur montant théorique de prélèvement.

1 / 9

suivant

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Impôts : le prélèvement à la source arrivera bien en 2019
  • avatar
    tigrette -

    marre ! on voudrait bien savoir à quelle sauce on va être ENCORE mangés ! on est toujours dans le flou et ça va nous tomber dessus vite fait.
    idem,taxe d'habitation :??? nous aussi on a un budget à gérer si on veut pouvoir s'en sortir ;quand on a des revenus corrects,pas d'aides et qu' on paie tout plein pot .ça suffit !

  • avatar
    tigrette -

    marre ! on voudrait bien savoir à quelle sauce on va être ENCORE mangés ! on est toujours dans le flou et ça va nous tomber dessus vite fait.
    idem,taxe d'habitation :??? nous aussi on a un budget à gérer si on veut pouvoir s'en sortir ;quand on a des revenus corrects,pas d'aides et qu' on paie tout plein pot .ça suffit !

  • avatar
    bouchecousue -

    Pourquoi ne pas étaler cette mesure sur deux ans comme la taxe "impôts locaux " ?
    Si c'est cela le relèvement de la France , dés l'année prochaine le déficit doit être nul et le début du remboursement de la dette,qu'en pensez vous ?

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    référence à l'article :

    A Marseille, contre "l'eau tiède", Wauquiez vante une politique "sabre au clair"
    Statut : refusé
    Il y a 37 minutes
    le 28 11 2017 à 08 37
    On enfume bien les abeilles !

    Comment ose-t-il ?

    La il risque gros !Il va voir se coaliser contre lui toutes les bonnes plumes de " LIBERATION" de " L'Express' du "MONDE" ( libération et l'express appartenant à ce Riche homme d'affaire qu'est M. Drahi...)

    on va se demander à Libération pourquoi l'"affaire" Wauquiez ne prenait pas les joyeuses proportions qu'avait connue en d'autres temps l'"affaire" Sarkozy. Le Monde,va s'employer dans des pages entières à étudier le " cas " Wauquiez, pour faire renaître un courant identique à l'anti Sarkozysme primaire. : Tous contre seul ! voila le triste destin réservé à celui qui refuse la pensée commune ou qui ose tout simplement encore penser par lui même !
    Tous les fétides et tous les lâches contre un seul qui ne tremble pas " l’Hallali ne va tarder !
    L'épisode aura néanmoins le mérite de faire voir les fétides et les lâches au travail, en pleine besogne de préparation de leur œuvre au noir.
    Colloques d'argousins et dialogues de mouchards, appel de Bordeaux et de PAu vont fleurir dans les colonnes !

    Les pleutres, les couards, les lâches et les capons vont tous être sur le pont. L'ancien monde va revenir à la vie pour participer à l'hégémonie des modernes.... D'ou la question : les anciens qui osent encore s'exposer, exposer leurs convictions, leurs valeurs ne sont-ils pas plus modernes que ceux qui prétendent l'être en utilisant des vieilles ficelles si éculées qu'elle ne tiendront pas l'été ?

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    on s'offusquait hier encore en Seine-et-Marne qu'un professeur ait pu avoir une relation avec une élève de 14 ans
    et pourtant...
    Par le passé je crois qu'il y a une prof qui a eu des relations avec son élève qui s’appelait Emmanuel ! et la prof est aujourd'hui suspendue à un autre type d'avenir ! comme quoi la justice et la morale sont fonctions de considérations qui sont loin de la .....morale !

    On en vient même à décréter une morale officielle et puis celle pour les autres...et pendant le temps ou on parle de morale on ne parle plus des vrais problèmes, n'est-ce pas !

    L'affaire Weinstein semble être arrivée au bon moment, heureuse coïncidence !