Investissement PME : une réduction d'impôt de 25% en 2018

Investissement PME : une réduction d'impôt de 25% en 2018©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 20 novembre 2017 à 10h08

Ce sera finalement 25%. Vendredi, les députés ont voté une hausse exceptionnelle de la réduction d'impôt « Madelin » accordée pour les investissements dans les PME.

De 18% actuellement, le taux passera à 25% en 2018. Initialement, la commission des finances souhaitait aller plus loin et proposait de passer à 30%. Mais le sous-amendement présenté par le gouvernement a clos les débats sur un niveau intermédiaire.

Un surplus de rentabilité

Par rapport au système en vigueur, le gain sera toutefois sensible. Pour un investissement de 1.000 euros, la réduction d'impôt sera de 250 euros au lieu de 180.

Avec le mécanisme actuel, un investisseur peut espérer un TRI de 3,88% s'il récupère sa mise de départ au bout de 5 ans. Avec une réduction d'impôt de 25% et les mêmes conditions de sortie, son TRI passera à 5,55% (voir tableau).

Des limites à garder en tête

Ce geste ne sera toutefois pas définitif. Il ne sera accordé qu'à titre exceptionnel en 2018. Autrement dit, la réduction d'impôt repassera à 18% pour les investissements effectués ultérieurement (sauf nouvelle disposition d'ici là).

Il ne faut pas non plus oublier que cet avantage sera soumis au plafonnement global des niches fiscales (comme le Madelin actuel). Pour mémoire, ce plafond est de 10.000 euros. Autrement dit, les contribuables pourront obtenir jusqu'à 30.000 euros d'avantage fiscal en cas d'investissement en 2018, mais ils ne pourront le consommer qu'à hauteur de 10.000 euros sur l'imposition des revenus de cette même année (en supposant qu'ils ne disposent pas d'autres avantages par ailleurs).

Comme avec le Madelin, l'éventuel surplus pourra être reporté sur l'imposition des revenus des 4 années suivantes. Ainsi, une réduction d'impôt de 30.000 euros sera étalée au mieux sur 3 ans.

Enfin, le sous-amendement précise qu'en cas d'investissement via un fonds, l'avantage fiscal ne sera accordé que pour la part du fonds investie dans des actifs éligibles. Si un fonds est engagé à 70% dans des titres de PME et dispose de 30% de liquidités, les investisseurs ne pourront par exemple prétendre à la réduction d'impôt que sur 70% de leur souscription.

 
2 commentaires - Investissement PME : une réduction d'impôt de 25% en 2018
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    référence à l'article :

    A Marseille, contre "l'eau tiède", Wauquiez vante une politique "sabre au clair"
    Statut : refusé
    Il y a 37 minutes
    le 28 11 2017 à 08 37
    On enfume bien les abeilles !

    Comment ose-t-il ?

    La il risque gros !Il va voir se coaliser contre lui toutes les bonnes plumes de " LIBERATION" de " L'Express' du "MONDE" ( libération et l'express appartenant à ce Riche homme d'affaire qu'est M. Drahi...)

    on va se demander à Libération pourquoi l'"affaire" Wauquiez ne prenait pas les joyeuses proportions qu'avait connue en d'autres temps l'"affaire" Sarkozy. Le Monde,va s'employer dans des pages entières à étudier le " cas " Wauquiez, pour faire renaître un courant identique à l'anti Sarkozysme primaire. : Tous contre seul ! voila le triste destin réservé à celui qui refuse la pensée commune ou qui ose tout simplement encore penser par lui même !
    Tous les fétides et tous les lâches contre un seul qui ne tremble pas " l’Hallali ne va tarder !
    L'épisode aura néanmoins le mérite de faire voir les fétides et les lâches au travail, en pleine besogne de préparation de leur œuvre au noir.
    Colloques d'argousins et dialogues de mouchards, appel de Bordeaux et de PAu vont fleurir dans les colonnes !

    Les pleutres, les couards, les lâches et les capons vont tous être sur le pont. L'ancien monde va revenir à la vie pour participer à l'hégémonie des modernes.... D'ou la question : les anciens qui osent encore s'exposer, exposer leurs convictions, leurs valeurs ne sont-ils pas plus modernes que ceux qui prétendent l'être en utilisant des vieilles ficelles si éculées qu'elle ne tiendront pas l'été ?

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug .....


    référence à l'article :

    Olivier Rouquan : « Il y a un doute sur la capacité d'En marche à tenir sa promesse de régénération démocratique »
    Statut : refusé
    Il y a 13 minutes
    le 20 11 2017 à 10 30

    ca va bien au delà de ça, c'est tout l'édifice actuel qui est construit sur autre chose que la Démocratie.

    Quelques exemples pour illustrer le propos : Les Français n'ont pas voulu de LE MAIRE, Macrfon l'impose !
    Les Français n'ont pas voulu de JUPPE Macron tente de l'imposer,

    Les français sont appelés à critiquer l'élection du représentant des Républicains car il refuserait de se confronter devant des journalistes fonctionnaires de l'audiovisuel piblic à ses collègues...et non seulement le représentant de LREM est seul à se présenter mais de plus on nous explique aujourd'hui qu'il est normal qu'il reste ministre pour toucher un salaire puisque LREM ne veut le payer ;

    Et si ce n'est suffisant pour comprendre le sens que donne Macron au mot démocratie, il suffira d'interroger les démissionnaires de LREM, ils ont certainement des choses à dire, mais comme pour le reste l'audiovisuel en mal de subventions va bien se garder de faire " des compléments d'enquêtes"

    et on pourra bien entendu ajouter la censure qui sévit : un journaliste Suisse plcé en garde à vue car il indiquait que les Alpes semblaient être une passoire en terme d'immigration,

    Mais s'il faut d'autre exemple : il suffit de demander à orange de les apporter !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]