Dossier

Prélèvement à la source : un changement à anticiper

9. Prélèvement à la source : les dates à retenir

Prélèvement à la source : les dates à retenir©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 mars 2018 à 10h17

Le prélèvement à la source (PAS) de l'impôt sur le revenu sera à coup sûr l'événement fiscal de 2019. Ceci étant, le PAS deviendra une réalité dès cette année. Pour vous préparer, L'Argent & Vous a décidé de vous présenter un calendrier des dates à retenir.

Mai-juin 2018 : choix du taux

Dès la déclaration des revenus de 2017, les contribuables devront indiquer à l'administration le taux qu'ils souhaitent retenir pour leurs futurs prélèvements. Entre le taux personnalisé, le taux neutre, voire le taux individualisé, deux ou trois choix seront proposés selon la situation du foyer. Le premier taux du prélèvement à la source sera donc dépendant des revenus encaissés en 2017.

Le type de taux retenu devra être précisé lors de la déclaration en ligne des revenus. Si la déclaration est faite sur papier, le taux devra être choisi à la réception de l'avis d'imposition dans le courant de l'été.

Octobre 2018 : première simulation

Le taux du prélèvement sera communiqué aux collecteurs (entreprises, caisses de retraite...) à la rentrée. Ainsi, dès octobre, les bulletins de salaires préciseront à titre indicatif le montant théorique du prélèvement.

Janvier 2019 : premier prélèvement

Janvier 2019 sera un tournant avec l'entrée en vigueur du prélèvement à la source. Les prélèvements seront ensuite opérés sur chacun des douze mois de l'année.

Février-mars 2019 : crédits d'impôt

Le taux de prélèvement ne tiendra pas compte des éventuels crédits d'impôt obtenus en 2018. Ces derniers seront remboursés en une fois en août. Les crédits d'impôt liés aux aides à domicile et aux dépenses de garde d'enfant de moins de 6 ans feront toutefois exception puisque 30% de leur montant sera versé dès le premier trimestre.

Mai-juin 2019 : déclaration de revenus

Le prélèvement à la source ne dispensera pas les contribuables de faire une déclaration de revenus. Au printemps 2019, ils devront déclarer leurs revenus de 2018. Une procédure qui permettra notamment d'ajuster ultérieurement le taux du prélèvement.

Août 2019 : solde des crédits d'impôt

Le fisc remboursera le solde des crédits d'impôt, voire l'intégralité des crédits s'ils n'ont pas fait l'objet d'un remboursement partiel en février-mars.

Septembre 2019 : régularisations

Le mois de septembre sera celui des régularisations. L'impôt théoriquement dû au titre des revenus de 2018 sera annulé via l'octroi d'un crédit d'impôt (le CIMR), ceci afin d'éviter aux ménages une double imposition en 2019. Attention toutefois, seul l'impôt associé aux revenus récurrents sera annulé. Les revenus exceptionnels encaissés en 2018 seront imposés.

L'administration pourra par ailleurs modifier le taux des prélèvements si le taux moyen d'imposition des revenus de 2018 diffère du taux moyen d'imposition des revenus de 2017.

Et pour la suite ?

Le calendrier se répètera ensuite de la même manière. Le taux sera ajusté à chaque rentrée en fonction des revenus déclarés au printemps précédent. Le contribuable pourra toutefois demander à tout moment une modification de son taux en cas de changement de situation, par exemple suite à un divorce, à la perte d'un emploi ou à une naissance.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Prélèvement à la source : les dates à retenir
  • avatar
    bisont -

    Si les informaticiens d'état sont aussi bon que ceux qui ont fait les salaires des gendarmes, des militaires et de certains fonctionnaires contrôlez votre déduction.
    Pourquoi faire simple quand on peu faire compliqué et couter de l'argent, il suffisait de mensualiser tout le monde CQFD.
    Attention les dégâts début 2019.
    Vieux roublard de l'informatique.

  • avatar
    utopiette -

    Cette réforme du prélèvement de l'impôt n'est faite pour rendre le prélèvement plus simple, plus pratique ou moins onéreux ..Ni même pour alléger la charge du fisc puisque c'est une nette charge supplémentaire pour le fisc!
    (En effet, plus de 70% des contribuables sont, déjà mensualisés et leurs impôts sont versés , automatiquement, par une dizaine de banques ...Allors qu'il faudra au fisc, centraliser et affecter des millions de versements des différents employeurs )

    Cette réforme de recouvrement "individualiste" a pour but de supprimer la notion de "foyer fiscal" (une déclaration et un recouvrement par famille) et celle de quotient familial (1/2 part par enfant ) .
    ...
    Et de permettre la "fusion" entre impôt sur le revenu et CSG

    Les grands perdants seront les classes moyennes (surtout celles avec enfants) et les retraités !

  • avatar
    cagadou13 -

    Je suis catégoriquement contre.En tepps que retraité ,déja que nous à augmenté la CSG ,lorsque l'impot sur le revenu sera retiré à la source,il va plus guère nous rester au début du mois.

  • avatar
    realiste95 -

    Véritable usine à gaz .
    Une mesure intelligente aurait été la mensualisation obligatoire à la place du prélèvement forcé.

    avatar
    acalementvotre -

    entre obligatoire et forcé qu'elle est la différence ,on ne vous laisse pas le choix ?

  • avatar
    papounette -

    sa sent l'entourloupe !