Prélèvement à la source : les Français préfèrent le taux individualisé

Prélèvement à la source : les Français préfèrent le taux individualisé©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 juin 2018 à 11h07

Réductions d'impôt, interlocuteur en cas de litige, taux de prélèvement, revenus concernés... Plus de 85 % des contribuables aimeraient avoir des informations supplémentaires sur ces sujets dans la perspective du prélèvement à la source. C'est ce qui ressort d'un sondage mené par Harris Interactive pour YCE Partners.

Dans l'ensemble, les Français estiment malgré tout être bien informés sur le prélèvement à la source. Ils sont 58% dans ce cas et même 64% en ne tenant compte que des foyers imposables.

6 contribuables sur 10 ont déjà indiqué leur taux

Ainsi, 61% des sondés disent avoir déjà indiqué leur taux de prélèvement pour l'an prochain. Pour mémoire, trois solutions sont proposées. Le taux personnalisé correspond à l'imposition moyenne du foyer. Le taux neutre ne prend en compte que les revenus versés par l'employeur (laissant de côté les revenus annexes dont l'impôt sera régularisé directement auprès du fisc). Les couples peuvent en outre choisir un taux individualisé qui impose chacun en fonction de son niveau de revenus.

Le taux individualisé largement en tête

L'enquête de Harris Interactive fait un premier bilan sur ce sujet. Et il en ressort que la préférence des Français va clairement au taux individualisé. 49% des sondés l'ont choisi ou comptent le faire.

Le taux personnalisé du foyer arrive loin derrière avec 28% des suffrages. Quant au taux neutre (présenté comme plus confidentiel vis-à-vis de l'employeur), il est cité dans 15% des cas.

Enfin, il est important de noter que si 38% des sondés n'ont pas encore indiqué leur choix à l'administration, les cas d'indécision sont rares. Seuls 8% des personnes interrogées avouent ne pas savoir quel taux choisir (ou ne pas se souvenir du choix qui a été fait).

Du flou sur l'année blanche

Alors que l'information semble être relativement bien passée concernant le prélèvement à la source à partir de 2019, le cas de l'année blanche (que constituera 2018) est plus flou. 54% des sondés se disent mal informés sur le sujet et la proportion monte même à 78% chez les non-salariés. Rappelons qu'au titre de 2018, les revenus récurrents seront exonérés, l'imposition ne portant que sur les revenus exceptionnels.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU