Prélèvement à la source : tout n'est pas clair pour les contribuables

Prélèvement à la source : tout n'est pas clair pour les contribuables©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 mai 2018 à 12h18

La vaste campagne de communication lancée par Bercy n'est pas passée inaperçue. D'après un sondage OpinionWay pour les Echos et Radio Classique, 85% des personnes interrogées savent que le prélèvement à la source (PAS) de l'impôt sera mis en place dès l'année prochaine. Il apparaît également que 58% des sondés se disent favorables à cette réforme.

Ceci étant, on peut se demander si le travail de pédagogie a été suffisant, car lorsqu'on entre dans les détails, la situation est loin d'être limpides pour les contribuables.

Une réforme pas toujours bien cernée

Ainsi, 52% craignent que le prélèvement à la source se traduise par une hausse des impôts. Rappelons que le PAS concernera le mode de paiement de l'impôt et non son calcul.

Autre exemple des incertitudes des Français, seuls 52% d'entre eux savent qu'ils paieront en 2019 un impôt assis sur leurs revenus de la même année. 27% des personnes interrogées pensent par exemple que le prélèvement à la source de 2019 portera sur 2018.

Des craintes

Dans ces conditions, la réforme fait logiquement naître des doutes. Certes, le PAS aura des avantages : correspondance de la situation professionnelle et de la situation fiscale (pour 34% du panel), simplification des démarches (29%).

Il n'empêche que les inconvénients entrevus obtiennent des scores un peu plus élevés : risque d'erreur de l'administration (36%), problème de confidentialité vis-à-vis de l'employeur (34%), travail supplémentaire pour les entreprises (33%).

Enfin, si 11% des sondés ne voient aucun inconvénient au PAS, ils sont plus nombreux (19%) à juger que la réforme n'a aucun avantage.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.