Salariés : voilà ce que vous devriez économiser le 1er janvier

Salariés : voilà ce que vous devriez économiser le 1er janvier ©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 août 2017 à 12h21

Invité ce jeudi matin sur BFM TV/RMC, le Premier ministre, Edouard Philippe, est revenu sur l'annonce de la veille du gouvernement concernant la baisse des cotisations salariales sur l'assurance maladie et l'assurance chômage en contrepartie de l'augmentation de la CSG. Bercy annonçait hier que cette baisse des charges pour les salariés du privé se fera en deux temps, le 1er janvier 2018 puis à l'automne 2018 alors que la hausse de la CSG sera effective dès le 1er janvier.

Un gain minime au 1er janvier

Edouard Philippe a précisé l'ampleur de ces deux baisses de charges : « une baisse d'un peu plus de 2 points au 1er janvier et d'un peu moins d'un point à la rentrée de septembre-octobre ».

Au total, la baisse des cotisations sociales sera bien de 3,15 points en parallèle d'une hausse de 1,7 point de la CSG sur les salaires (de 7,5% à 9,2%).  Mais comme nous l'indiquions hier, le gain pour les salariés sera minime au 1er janvier et il faudra attendre l'automne pour voir une réelle différence.

Hypothèses

En faisant l'hypothèse d'une baisse des cotisations sociales de 2,2 points en janvier et de 0,95 point à la rentrée, le gain de pouvoir d'achat ne serait que de 0,53 point en janvier (puis de 1,48 point à l'automne). 0,53 point, cela représente par exemple à peine plus de 9 euros par mois pour un salaire brut de 1 750 € ou 13 € pour un salaire brut de 2 500 € (voir nos simulations dans les tableaux suivants). Ces gains sont bien sûr calculés avant fiscalité de l'impôt sur le revenu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.