Porsche de collection : un attrait nettement moins marqué que par le passé

Porsche de collection : un attrait nettement moins marqué que par le passé©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 18 juin 2019 à 11h33

Sur les 19 véhicules présentés hier à la vente par Artcurial, 11 seulement ont trouvé preneur... à des prix inférieurs aux estimations initiales.

La flambée des prix des Porsche de collection est visiblement derrière nous. Alors que la cote des modèles de Stuttgart est en moyenne inférieure de 10% à ce qu'elle était fin 2016, la vente « Automobile en scène » organisée hier a confirmé la prudence actuelle des acheteurs.

Jusqu'à 13% de décote

Artcurial présentait 19 véhicules de la marque, dont 9 de la collection Eric Coicaud. Or, d'après les résultats (hors frais) publiés par Hammer Price, 8 n'ont pas atteint leur prix de réserve. Quant à ceux qui ont trouvé acquéreur, leurs résultats ont été plutôt décevants.

De fait, 10 d'entre eux n'ont pas atteint le bas de leur fourchette d'estimation, affichant parfois de fortes décotes sur cette référence basse (de 2% à 13%). Parmi la collection Coicaud, Artcurial proposait par exemple une 964 RS 3,8L de 1993. Le véhicule a certes été vendu pour 630.000 euros, une somme conséquente. Toutefois, la maison de ventes en espérait un peu plus : entre 700.000 euros et 1 million d'euros.

Finalement, une seule Porsche cédée hier a fait un peu mieux qu'attendu. Le lot 80 (Carrera 4 turbo look de 1993) a été enlevée pour 67.000 euros, soit 2.000 euros de plus que le bas de fourchette. Mais là encore, il convient de relativiser le résultat, Artcurial ayant fixé au départ le haut de fourchette à 85.000 euros.

La fin de l'euphorie ?

Faut-il y voir les prémices d'un retournement de tendance ? Il est trop tôt pour le dire, mais cette vente prouve que les acquéreurs souhaitent clairement marquer une pause après les années d'euphorie qui ont vu les prix enfler de 65% entre fin 2013 et fin 2016.

Les Porsche anciennes demeurent d'ailleurs de très bons placements sur longue période. Depuis la fin 2008, les prix ont été multipliés par 3,3, ce qui représente une progression annuelle moyenne de 12%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.